Managem: plus de 3 milliards de dirhams de chiffre d'affaires au premier semestre 2021, en hausse de 27%

A l'intérieur d'une mine exploitée par le groupe Managem.  . DR

Le groupe minier affichent des indicateurs financiers en nette hausse au terme des six premiers mois de l’année. Le semestre a été marqué par le démarrage de la production de la mine de Tri-K en Guinée, qui devrait atteindre le régime de croisière au second semestre, et la finalisation de l’étude de faisabilité du projet cuprifère Tizert au Maroc.

Le 27/09/2021 à 10h16

Un bon premier semestre 2021 pour Managem. Les comptes clos au 30 juin 2021 du groupe minier marocain font état d’une progression importante de ses principaux indicateurs financiers, à commencer par le chiffre d’affaires consolidé du groupe qui s’établit à 3,01 milliards de dirhams, en progression de 27% par rapport au premier semestre 2020.

Selon le groupe minier coté à la Bourse de Casablanca, cette évolution s’explique par la combinaison de trois facteurs: l’appréciation des cours de vente de l’ensemble des métaux, la commercialisation de la part de production de Managem provenant de la mine de cuivre et de cobalt de Pumpi en République démocratique du Congo (RDC), exploitée en partenariat avec le groupe Wanbao Mining, et la consolidation des productions de métaux de base et de cobalt.

Toutefois, souligne Managem dans un communiqué financier oublié ce lundi 27 septembre, ces impacts positifs ont été atténués par la baisse du taux de change du dollar (-7%) et le repli de la production des métaux précieux en raison de perturbations opérationnelles conjoncturelles.

L’excédent brut d’exploitation (EBE) enregistre 788 millions de dirhams, en léger repli de 3%, dû à la baisse des productions d’argent et d’or au Soudan. Cette baisse a néanmoins été largement compensée par la bonne performance des métaux de base et du cobalt, explique la société. Le résultat d’exploitation s’établit à 183 millions de dirhams, en baisse de 96 millions de dirhams, reflétant ainsi le léger repli de l’excédent brut d’exploitation, et la hausse des amortissements liée à l’effort de la recherche.

Le Résultat net part du groupe atteint au final 185 millions de dirhams, en hausse de 87 millions de dirhams, traduisant ainsi l’évolution positive de la contribution de la mine de Pumpi en RDC, et celle des activités des métaux de base et de cobalt.

Managem fait par ailleurs remarquer que le premier semestre de l’année a été marqué par des «avancées significatives» dans la concrétisation de la stratégie de développement du groupe. La société cite à cet égard l’accord de partenariat au Soudan entre Managem et le groupe chinois Wanbao Mining qui est devenu effectif depuis le 1er mars 2021, ainsi que le démarrage de la production de la mine de Tri-K en Guinée «qui devrait atteindre le régime de croisière au second semestre». Pour rappel, la mine à ciel ouvert de Tri-K est le plus important projet aurifère du groupe minier marocain. Elle devrait lui permettre de produire 130.000 onces d’or chaque année.

Le groupe minier annonce enfin la finalisation de l’étude de faisabilité du projet cuprifère de Tizert, situé dans la province de Taroudant au Maroc au Maroc, dont les ressources sont estimées à 600.000 tonnes de métal de cuivre.

Par Amine El Kadiri
Le 27/09/2021 à 10h16