Quartiers stars, loyers les plus chers… Ce que vous devez savoir

DR

Revue de presseKiosque360. 7.250 dirhams par mois, c’est le prix moyen d’un appartement en location longue durée au Maroc au deuxième trimestre, d’après le Tensiomètre locatif de Mubawab. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 30/08/2022 à 21h14

Des moins chères aux plus onéreuses, les locations longue durée au deuxième trimestre sont décryptées par Mubawab dans la nouvelle édition de son «tensiomètre locatif». Ainsi, on y apprend que «dans le segment des appartements proposés vides à la location, les loyers les moins chers se trouvent dans les villes d’Azzemour, Settat et Tétouan avec respectivement 1.600, 1.700 et 1.800 dirhams», rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 31 août.

Et les loyers les plus chers pour des appartements vides en location se trouvent sans surprise à Rabat, Casablanca et Marrakech, avec respectivement 9.500, 7.800 et 6.200 dirhams. En moyenne, un appartement vide se loue à 7.250 dirhams /mois. Du côté des villas, le loyer moyen grimpe à 22.200 dirhams/mois. Le prix de location au deuxième trimestre est en hausse de 9% par rapport au premier trimestre et de 10% comparé à l’année précédente.

D’après le tensiomètre locatif de Mubawab, les villas les moins chères se trouvent à Tétouan (8.500 dirhams), Meknès (9.300 dirhams) et Agadir (10.900 dirhams), tandis que les plus chères sont à Casablanca (34.400 dirhams), à Bouskoura (31.500 dirhams) et à Rabat (30.200 dirhams). Par ailleurs, le top 10 des quartiers plébiscités dans la location longue durée au titre du deuxième trimestre comprend Guéliz (Marrakech), Agdal (Rabat), Maarif, Oulfa, Bouskoura, Sidi Maarouf, Casa Finance City, Ain Sebaa (Casablanca), Hay Mohammadi (Agadir) et Tanger Centre.

Après une baisse au premier trimestre (-13,7%), la demande a rebondi de 36% au deuxième trimestre 2022.«Cette hausse s’est, en revanche, accompagnée d’une chute de l’offre de 5,5% après la hausse observée de 4,9% durant le premier trimestre 2022», nuance la plateforme qui décrit également une légère hausse de la demande en termes de recherche d’appartements avec balcon ou terrasse (passant de 52 à 53%) et de villas avec piscine (passant de 68 à 69%).

Par Fayçal Ismaili
Le 30/08/2022 à 21h14