Pourquoi les prix des carburants vont augmenter ce lundi 17 octobre

Pistolets d'approvisionnement en carburants. . Pxhere

Après une légère baisse du prix des carburants en ce début octobre, une nouvelle augmentation est attendue dès ce lundi 17 octobre 2022. Une hausse prévue autour de 1,60 dirham pour le diesel et de 70 centimes pour l’essence. Les raisons de cette augmentation, détaillées par Mostafa Labrak, expert en énergie et carburants.

Le 16/10/2022 à 10h31

Les prix du carburant reprennent leur trend haussier. Selon des données recueillies auprès de la Fédération nationale des propriétaires, commerçants et gérants des stations-service au Maroc (FNPCGS), le prix du diesel devrait augmenter d’environ 1,60 dirham le litre et celui de l'essence de près de 70 centimes, dès ce lundi 17 octobre 2022.

Le prix du litre de diesel devrait ainsi s'établir autour de 15,50 dirhams, alors que le litre d’essence dépassera 14,65 dirhams auprès de certains distributeurs à Casablanca. Le prix des carburants dans les stations-service des autres villes du Royaume sera encore plus élevé, à cause du coût du transport. Quelques stations-service ont par ailleurs déjà répercuté cette nouvelle hausse, hier, samedi 15 octobre.

Contacté par Le360, le directeur général d'Energysium Consulting, Mostafa Labrak, indique que plusieurs raisons expliquent cette nouvelle tendance haussière, à commencer par la dernière annonce de la baisse de production des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep+).

En effet, les 23 membres de l’OPEP+ ont convenu, mercredi 5 octobre, d'une baisse de deux millions de barils par jour pour le mois de novembre. Une décision que l’Alliance justifie par «l’incertitude qui entoure les perspectives de l’économie mondiale et du marché pétrolier». 

Les tensions géopolitiques ont également joué un rôle dans la flambée des prix des carburants, notamment la décision du G7 de plafonner le prix du pétrole russe, à partir du 5 décembre prochain, pour tenter de limiter la capacité de Moscou à financer son invasion de l'Ukraine et les nouvelles frictions entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite.

«L'embargo croissant sur la Russie avec une éventuelle fixation du prix du pétrole russe, en plus de la nouvelle tension entre les Américains qui reprochent aux Saoudiens un support financier aux Russes créant une autre friction géopolitique dans le monde, ce qui fait augmenter le cours du baril et donc le prix des carburants», explique Mostafa Labrak. 

Selon cet expert en énergie, cette hausse du prix des carburants s'explique par la nature des besoins énergétiques de l’Europe, à l’approche de la saison hivernale. «L'approche de l’hiver marque une période de forte demande sur tous les produits énergétiques, surtout en gaz et en carburant qui servent à générer l'électricité et à se chauffer, ce qui en fait des produits très demandés par les pays européens, non producteurs de pétrole», précise-t-il.

Le dernier facteur qui expliquerait la nouvelle hausse annoncée du prix des carburant est l’évolution du cours du dollar qui a dépassé les 11 dirhams. «L'évolution du dollar contribue fortement au renchérissement du coût d’importation du diesel et de l’essence, ce qui se répercute sur le prix de vente final aux consommateurs», a-t-il conclu.

Par Safae Hadri
Le 16/10/2022 à 10h31