Potasse: Emmerson PLC franchit une nouvelle étape décisive pour son projet de mine à Khémisset

Le projet de la mine de potasse de Khemisset prévoit un investissement global de 2,5 milliards de dollars sur 19 ans. . DR

La firme britannique Emmerson PLC vient de publier le rapport de développement durable de son très prometteur gisement de potasse à Khémisset, prélude à l’octroi par les autorités marocaines d'un permis d’exploitation.

Le 28/01/2021 à 13h03

L’entreprise britannique Emmerson PLC vient de rendre public son rapport de développement durable portant sur le développement et la construction d’une usine de transformation de potasse à Khémisset, marquant une nouvelle étape pour la concrétisation de cet important projet. Emmerson PLC s’attend à obtenir son permis minier au premier semestre 2021.

Dans ce rapport, la société a analysé les impacts potentiels sur les personnes, les communautés locales et l'environnement tout au long des différentes étapes de développement du projet.

Selon le PDG de la firme britannique, Graham Clarke, cité par un communiqué, «le projet contribuera non seulement au programme global d'enrichissement des sols agricoles pour fournir une nourriture abordable à la population mondiale croissante, mais aura un impact positif sur la région».

«Nous nous efforcerons de maximiser les avantages matériels pour toutes ses parties prenantes, tout en atténuant l'impact de l'exploitation minière sur l'environnement, tant dans les phases de construction que de production», a ajouté le responsable.

Le projet, dont le démarrage des travaux est prévu pour la fin de l’année 2021, devrait être le plus grand projet de transformation de potasse en Afrique et a le potentiel de figurer parmi les projets les moins coûteux au monde en la matière. La future usine produira annuellement plus de 730.000 tonnes de muriate de potasse commercialisables et 1 million de tonnes de sodium chloride.

L'investissement total sur la durée de vie du projet est estimé à 2,5 milliards de dollars (plus de 23 milliards de dirhams). Au total, d’après Emmerson PLC, 2.385 emplois directs et indirects seront créés lors de la construction du projet. Une fois pleinement opérationnel, un total de 1.500 emplois seront créés, dont 760 seront des employés directs.

Pour rappel, une précédente étude d’impact socio-économique a été publiée en août 2020, et a conclu que le projet devrait avoir «des retombées socio-économiques significatives aux niveaux local, régional et national». Le projet permettrait notamment d’augmenter le PIB local par habitant d'environ 40%.

Une étude de cadrage réalisée en novembre 2018 par Golder Associates avait confirmé la viabilité économique du projet de la mine de Khémisset, estimant sa valeur actuelle nette à 795 millions de dollars US (après impôt) et un taux de rentabilité de l’ordre de 29,8%.

Par Amine El Kadiri
Le 28/01/2021 à 13h03