Oujda: coup d’envoi des travaux de construction d’une usine de câbles automobiles, avec 3.000 emplois à la clé

Le coup d’envoi des travaux de construction d'une usine de câbles automobiles, à Oujda, a été donné lundi 24 janvier 2022. . Mohammed Chellay / Le360

Le 24/01/2022 à 19h06

VidéoLes travaux de construction d'une méga-usine de câbles automobiles, devant créer 3.000 emplois directs pour un investissement de 394 millions de dirhams, ont été lancés ce lundi 24 janvier 2022, à Oujda.

Mouaad Jamai, wali de la région de l'Oriental, accompagné de Abdenbi Bioui, président du conseil de la région, et de Mohamed Sabri, directeur général du centre régional d’investissement, a donné le coup d’envoi des travaux de construction de cette usine de câbles automobiles.

Dans une déclaration à la presse, Abdenbi Bioui a indiqué que le partenariat, entre le conseil de la région et la société APTIV pour l'installation de cette usine à Oujda, était le résultat d’un travail acharné mené par le conseil de la région, que ce soit dans son ancienne ou son actuelle composition.

Il a ajouté que cette future méga-usine de câbles automobiles permettra de contribuer à lutter contre le chômage dans la région.

De son côté, Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, qui a participé à cet évènement en ligne, a mis en avant l’importance de ce projet qui s’étalera sur une surface de 8 hectares et permettra la création de 3.000 emplois directs, pour un investissement global de 394 millions de dirhams.

Il a aussi noté que cette usine, qui entrera en service en juin 2022, a pour objectif d’améliorer l’attractivité de la région et d'ouvrir la voie à d’autres investissements.

Pour rappel, le wali de la région de l’Oriental, accompagné du président du conseil de la région de l’Oriental et du directeur général du CRI de la région de l’Oriental, avait présidé le 22 septembre 2021 une réunion avec les représentants de la société APTIV pour la signature de la convention d’installation de cette société à Oujda.

Différents responsables avaient indiqué, à cette occasion, pour Le360 que ce projet, porteur de performance et de compétitivité pour le secteur automobile marocain, bénéficierait des avantages de son emplacement dans la zone franche de la technopole d’Oujda.

Par Mohammed Chellay
Le 24/01/2022 à 19h06