Mobilité urbaine: Agadir met le paquet

La plateforme du busway d’Agadir.. Mhand Oubarka / Le360 (capture image vidéo)

Revue de presseLes autorités locales ne lésinent pas sur les moyens en ce qui concerne la modernisation de la ville et ses moyens de transport. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 05/06/2023 à 21h13

Agadir connaît actuellement plusieurs projets structurants, notamment ceux qui touchent à la mobilité urbaine, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du 6 juin. Le quotidien indique ainsi que la ville veut renforcer son réseau de transport collectif en site propre (TCSP) pour desservir les communes urbaines les plus denses.

Deux des six axes du Plan de développement du Grand Agadir (qui correspondent à 60% du budget prévu) sont consacrés aux infrastructures dédiées au secteur de la mobilité et transport, en l’occurrence la voie de contournement Nord-Sud, le BHNS, la voie express, les trémies, les passages à niveau, le renforcement du maillage du réseau routier.

«Cet élan a été soutenu par les instances centrales, notamment par la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) qui a contribué au financement des principales infrastructures routières et au Fonds d’accompagnement des réformes de transport urbain et interurbain. Ce dernier est un mécanisme de financement central qui vise à encourager la mise en place des infrastructures de transport en commun (tramway. BHNS...) et à inciter les villes voulant en bénéficier à développer leurs outils techniques et de gouvernance », détaille la même source.

La première ligne de BHNS, qui est en travaux, relie le port d’Agadir au quartier de Tikiouine et aux zones industrielles avoisinantes tout en desservant le quartier administratif de la ville. Soulignons que cette ligne traverse 35 stations en 45 minutes. «Selon les préconisations capitales de l’étude de restructuration concernant le réseau de TCSP au niveau du Grand Agadir et vu l’état avancé de mise en place de la première ligne BHNS, le lancement des études et travaux relatifs à la réalisation des deux lignes TCSP (1.2 et L3) est prévu dans le but de compléter le réseau TCSP de l’agglomération et de desservir les autres communes urbaines les plus denses: Ait Melloul, Inzegane, Dcheira, Drarga », apprend-on.

Aujourd’hui Le Maroc fait remarquer que ce territoire a fait ces dernières années l’objet de transformations et d’aménagements de grande envergure, qui s’inscrivent dans le Programme de développement urbain 2020-2024 (PDU), ajoutant que ledit PDU nécessitera un investissement d’environ 5,9 milliards de dirhams et devrait transformer l’agglomération à l’horizon 2024.

Ce programme a, entre autres, pour but d’accompagner le développement économique de la région à travers la mise en place de nouvelles zones industrielles et logistiques.

Par Ismail Benbaba
Le 05/06/2023 à 21h13