Mine de potasse de Khemisset: Emmerson sécurise un investissement de 46,75 millions de dollars pour démarrer le projet

Des membres d'Emmerson PLC en visite de terrain, sur le site de la mine de potasse de Khémisset, à la mi-septembre 2021.  . Emmerson PLC

La compagnie britannique Emmerson Plc, détentrice de la licence d’exploitation du très prometteur projet de mine de potasse à Khemisset, annonce avoir sécurisé un financement stratégique de 46,75 millions de dollars, en provenance d’investisseurs de Singapour. De quoi permettre d’entamer la conception et l'ingénierie de base du projet.

Le 10/11/2021 à 11h08

La licence d’exploitation du ministère de l’Energie en poche depuis février dernier, la compagnie minière britannique Emmerson Plc mobilise les financements nécessaires au lancement des travaux de l’usine de potasse de Khemisset.

Dans un communiqué diffusé ce mercredi 10 novembre, sur le site web de la bourse de Londres, la compagnie annonce un investissement stratégique de 46,75 millions de dollars pour le développement du projet, considéré comme un gisement de potassium de classe mondiale. Le principal investisseur est Global Sustainable Minerals Pte Ltd, un véhicule d'investissement domicilié à Singapour et soutenu par un important investisseur d'Asie du Sud-Est, précise le communiqué.

Ce financement se compose d’un investissement direct immédiat en actions de 6,75 millions de dollars, et d’un prêt de 40 millions de dollars convertible en actions. «L'investissement en actions de 6,75 millions de dollars permet à Emmerson d'accélérer les activités de pré-construction à Khemisset», souligne la compagnie. Il s’agit notamment d’entamer «immédiatement la conception et l'ingénierie de base du projet pour se préparer à commencer la construction complète en 2022».

«Un investissement majeur et un engagement stratégique à long terme d'un groupe d'investissement de ce calibre, constituent une approbation majeure du projet Khemisset», a déclaré le directeur général d’Emmerson, Graham Clarke, cité par le communiqué.

«Le projet sera important pour le Maroc et apportera des avantages sociaux et économiques substantiels à la région de Khemisset. Nos parties prenantes marocaines continuent de nous soutenir alors que nous entrons dans la phase d'exécution. Emmerson prévoit d'investir plus de 500 millions de dollars américains au cours de la durée de vie initiale de 19 ans du projet, créant plus de 2.000 emplois directs et indirects et établissant un partenariat bénéfique à long terme avec le Maroc», a ajouté Graham Clarke.

Du côté de Global Sustainable Minerals Pte Ltd, on met en avant le dynamisme du Maroc, la qualité de ses infrastructures et sa «position de leader mondial des engrais qui joue un rôle croissant dans le développement de l'agriculture africaine», pour justifier l’investissement.

Une étude de cadrage réalisée en novembre 2018 par Golder Associates avait confirmé la viabilité économique du projet de la mine de Khemisset, estimant sa valeur actuelle nette à 795 millions de dollars US (après impôt) et un taux de rentabilité de l’ordre de 29,8%.

Le projet de Khemisset est idéalement situé pour tirer parti de la forte croissance attendue de la demande d'engrais potassés sur le continent africain. La proximité des ports d’exportation (Tanger et Casablanca) fait que le projet bénéficiera d'un prix net supérieur à celui de bon nombre de mines comparables, estime la compagnie.

L’usine est présentée comme étant le plus grand projet de transformation de potasse en Afrique et a le potentiel de figurer parmi les projets les moins coûteux au monde en la matière. La future usine produira annuellement près de 800.000 tonnes de muriate de potasse et 1 million de tonnes de sodium chloride. L'entrée en production est prévu en 2023.

Par Amine El Kadiri
Le 10/11/2021 à 11h08