Maroc-Nigéria: pourquoi l'OCP s'est rapproché du puissant conglomérat Dangote

Le siège social du Groupe OCP à Casablanca. . DR

L'accord entre l'OCP et le groupe Dangote, puissant conglomérat africain appartenant à Aliko Dangote, a été relégué au second plan après l'annonce d'un projet stratégique de gazoduc. Pourtant, le rapprochement entre les deux géants africains est particulièrement important.

Le 04/12/2016 à 12h50

C’est un accord qui a été éclipsé par l’annonce du mégaprojet de gazoduc reliant le Maroc et le Nigeria. Pourtant, il est tout aussi important. 

Lors de la visite royale au Nigéria, le groupe OCP a conclu un accord stratégique avec le groupe Dangote, puissant conglomérat africain appartenant à Aliko Dangote.

Cet accord devrait permettre au groupe marocain de renforcer sa présence dans ce pays à travers un projet qui consiste en la construction d’une plateforme de production d’engrais au Nigeria, alimentée par du phosphate marocain et du gaz nigérian.

Dans sa première phase, le partenariat entre les deux géants africains devrait se traduire par la mise en commun d’unités de productions complémentaires et qui sont déjà en cours de construction à Jorf Lasfar et à Lekki Free Zone au Nigeria.

Ces unités seront ainsi regroupées dans une nouvelle structure dont l’actionnariat sera porté par le groupe OCP et par Dangote Industries. Ces actifs ont nécessité un investissement de 2,5 milliards de dollars US déjà engagés par les deux groupes.

La nouvelle structure commune développera, dans une deuxième phase, une usine d’engrais additionnelle au Nigeria avec une capacité annuelle initiale d’un million de tonnes à horizon 2018. Cette capacité de production pourrait être portée à 2 millions de tonnes à terme si le besoin s’en faisait sentir.

Cette nouvelle capacité aura pour vocation de répondre à la forte croissance de la demande d’engrais au Nigeria et dans les pays de la région.

D’autre part, le groupe OCP a signé un protocole d’accord avec l’Association nigériane de producteurs et de distributeurs d’engrais (FEPSAN). Cet accord vise à sécuriser, pour les trois prochaines années, l’approvisionnement en engrais phosphatés afin de l'adapter aux besoins du secteur agricole nigérian.

Ce partenariat a pour objectifs d’accompagner le renforcement des capacités de production et de distribution des partenaires ainsi que de promouvoir les initiatives de développement du secteur agricole au Nigeria.

Par Younès Tantaoui
Le 04/12/2016 à 12h50