Marché des capitaux : l’AMMC dévoile ses priorités pour 2022

La façade de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). . DR

L’AMMC vient de rendre public ses actions prioritaires pour l’année 2022, dans le cadre de sa vision stratégique pour un marché des capitaux au service du financement de la relance économique.

Le 01/02/2022 à 16h45

Suite à ces échanges avec les acteurs du marché, l’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a retenu cinq domaines d’actions prioritaires pour l’année 2022. Il s’agit tout d’abord de la promotion du financement des entreprises par le marché, dans un contexte de relance économique.

Ainsi, l’AMMC prévoit de lancer ou de poursuivre une série de chantiers visant à soutenir le financement via le marché des capitaux à travers l’accélération de l’accès des PME au marché des capitaux, le développement continu du marché de la dette privée et la consolidation du rôle de la gestion d’actifs dans le financement de l’économie.

L’AMMC vise également à favoriser la mise en place de produits innovants afin d’enrichir la palette des instruments financiers disponibles sur le marché des capitaux marocain. Plusieurs actions seront menées en 2022, notamment l’opérationnalisation du financement collaboratif (crowdfunding), l’élargissement de l’offre de finance participative et l’accompagnement du développement des Fintech.

Dans le cadre des orientations stratégiques pour 2022, l’AMMC compte, également, renforcer les actions en faveur de la finance durable. L’Autorité lancera à cet effet une série d’actions visant à favoriser l'intégration des aspects de durabilité dans les pratiques des acteurs de marché, aussi bien les émetteurs que les intervenants du marché.

Dans un souci de vulgarisation de l’information et afin de rapprocher le grand public du marché des capitaux, l’AMMC procédera au lancement d’une campagne de communication grand public grâce notamment à la mobilisation de nouveaux relais.

Enfin, l’Autorité veillera à adresser les risques émergents en diffusant les bonnes pratiques et en s’appuyant sur la digitalisation. L’année 2022 connaîtra ainsi l’adoption de nouveaux outils digitaux permettant de gagner en efficacité.

L’AMMC poursuivra ainsi la consolidation de la nouvelle approche de régulation et de supervision, notamment en menant des actions portant sur l’accompagnement des acteurs dans le développement du marché et l’adoption des meilleures pratiques, le renforcement des contrôles en s’appuyant sur la digitalisation, et la poursuite d’actions en matière de cybersécurité, de LBC&FT et de lutte contre la corruption.

Par Majda Benthami
Le 01/02/2022 à 16h45