Le roi Mohammed VI nomme Mohamed Fekrat à la tête du Crédit Agricole du Maroc

Mohammed Fekrat a été nommé, jeudi 18 mai 2023, par le roi Mohammed VI à la présidence du Directoire du groupe Crédit Agricole du Maroc.. MAP

Fin connaisseur du monde rural et des problématiques liées au développement durable, Mohamed Fekrat prend aujourd’hui les rênes du Crédit Agricole du Maroc. Son expérience et ses capacités de visionnaire en font un dirigeant idoine pour piloter une institution financière au rôle essentiel dans le projets futurs de développement du pays.

Le 19/05/2023 à 18h11

Nommé ce vendredi 19 mai 2023 par le roi Mohammed VI à la présidence du directoire du groupe Crédit Agricole du Maroc, en remplacement de Noureddine Boutayeb, Mohamed Fekrat est à la fois un dirigeant d’expérience, un esprit visionnaire et un fin connaisseur du monde rural. Ses compétences éprouvées dans la gestion d’entreprise et sa connaissance approfondie des problématiques liées au développement le placent comme l’homme idoine pour prendre les rênes d’une institution financière clé.

Ingénieur diplômé de l’École centrale Paris (aujourd’hui CentraleSupélec) et titulaire d’un DEA en sciences des matériaux, Mohamed Fekrat a entamé sa carrière à l’OCP, qu’il intègre en 1981. Après une longue carrière, au cours de laquelle il grimpe les échelons en consolidant son savoir-faire et son expertise, il quitte le groupe phosphatier pour devenir, en 2004, le Président directeur général de Cosumar. Sous sa direction, l’entreprise a connu une remarquable croissance et s’est affirmée comme un acteur majeur dans le secteur agricole marocain.

Parallèlement à son rôle dans le secteur privé, Mohammed Fekrat s’est investi dans différentes initiatives nationales de développement. Au sein du Conseil économique, social et environnemental (CESE), ou en tant que membre de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), il a formulé nombre de propositions visant à encourager l’entreprenariat et l’investissement, et à stimuler la croissance économique et le développement durable.

Nommé au sein de la Commission spéciale sur le modèle de développement en décembre 2019, il a une nouvelle fois démontré ses qualités de visionnaire et sa capacité à apporter des idées novatrices pour le Maroc de demain.

Aujourd’hui, il prend le gouvernail d’une institution appelée à jouer un rôle prépondérant dans les futurs projets de développement du pays, qu’il s’agisse de la souveraineté alimentaire ou de la question du développement durable.

Par Hajar Kharroubi
Le 19/05/2023 à 18h11