Le nouveau visage de la Caisse de dépôt et de gestion

La Caisse des dépôts et de gestion (CDG). . DR

Revue de presseKiosque360. Une lecture du rapport annuel 2021 du groupe CDG révèle des réalisations en progression après deux années de Covid-19 et dévoile une nouvelle stratégie du bras financier de l’Etat. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 12/10/2022 à 22h02

Le groupe CDG maintient le cap. En témoigne le rapport annuel 2021 du groupe dont le quotidien Aujourd’hui le Maroc fait la lecture. En termes de chiffres, le Groupe CDG, c’est 167,77 milliards de dirhams de fonds propres (+11%) en 2021, un produit net bancaire de 2,25 milliards de dirhams (+207%), un résultat net part du groupe de plus de 1,62 milliard de dirhams et un bilan de plus de 159,13 milliards de dirhams (+2,9%).

Par métiers, «le Pôle gestion de l’épargne a mobilisé 4,5 milliards de dirhams de dépôts, en hausse de 3,2% par rapport à 2020. Il a généré 156 milliards de dirhams d’épargne totale. Sur le volet gestion prévoyance, il s’avère que l’épargne gérée par CDG Prévoyance représente, à fin 2021, près de 159 milliards de dirhams, soit environ 13% du PIB et plus du tiers des fonds de retraite à l’échelle nationale», lit-on dans le journal.

La holding CDG Développement compte de nouveaux centres urbains développés. C’est le cas, par exemple, à l’Ecocité Zenata (1.860 hectares de superficie aménageable et 6.000.000 de mètres carrés de surface constructible), à Casa Anfa (350 hectares et 4.300.000 mètres carrés de surface constructible globale), à Casa Green Town (356 hectares de superficie, environ 940.000 mètres carrés et une capacité de 2.748 unités résidentielles dont 162 en cours de commercialisation).

A cela s’ajoutent les zones d’activités économiques (MedZ), qui comptent 24 zones d’activités, 15 zones industrielles, 5 zones touristiques, 4 zones offshoring réalisant des investissements atteignant plus de 15 milliards de dirhams. «La holding affiche des ambitions qui s’alignent avec la stratégie du Groupe CDG dans l’accompagnement de la régionalisation avancée en capitalisant notamment sur l’intervention en mode Expert de la branche Développement territorial», souligne le quotidien.

Le Groupe poursuit, à travers sa filiale Madaëf, le projet de transformation de la branche tourisme et la finalisation des projets de développement qu’elle porte. «A fin 2021, le chiffre d’affaires de Madaëf atteint 456,1 millions de dirhams. L’ensemble des entités relevant de la branche tourisme englobe 40 actifs hôteliers et plus de 16.500 lits opérationnels, 10 actifs golfiques, ainsi que 16 enseignes hôtelières internationales», rappelle Aujourd’hui le Maroc.

Pour la société d’aménagement et de promotion de la station Taghazout (SAPST), de nouvelles perspectives se dessinent avec de nouvelles ouvertures (Hilton et Marriott) et l’ouverture du centre d’argan. Le chiffre d’affaires de l’entreprise est de 223,5 millions de dirhams à fin décembre 2021.

CDG Invest, elle, axe son intervention à court et moyen termes autour de l’accompagnement du nouveau programme «Génération Entrepreneurs», qui est un programme d’accompagnement et de financement d’entrepreneurs expérimentés dans les secteurs industriels et des services et le sourcing d’une première promotion de projets, ainsi que du renforcement du programme 212 Founders. Elle s’attelle aussi au développement de son plan 2022-2026 avec un programme d’investissement consolidé de l’ensemble de la branche Investissement d’environ 5,9 milliards de dirhams.

Dans la banque, CIH dévoile les perspectives d’atteindre 3 millions de clients particuliers, auto-entrepreneurs et TPE actifs (dont 70% dans les régions hors Casablanca). CDG Capital, elle, se positionne «comme expert reconnu dans le conseil en stratégie de financement et ingénierie financière, le conseil en fusions-acquisitions, le montage des émissions en capital, les financements structurés et de projets, et les levées sur le marché (obligataire, action, titrisation, etc.)», indique le rapport d’activités 2021, notant la montée en charge de l’activité de financement avec une augmentation de 60% de l’activité de crédit.

Par Nabil Ouzzane
Le 12/10/2022 à 22h02