Le gouvernement décrète une rallonge budgétaire de 10 milliards de dirhams

Fouzi Lekjaa s'exprime lors d'un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement, jeudi 29 décembre 2022. . Yassine El Ayouchi / MAP

Afin de faire face à une conjoncture difficile, le gouvernement a décidé de s’octroyer une rallonge budgétaire de l’ordre de 10 milliards de dirhams, apprend Le360 de source sûre.

Le 18/05/2023 à 10h27

La mesure a été actée hier, mercredi 17 mai 2023, lors d’un conseil de gouvernement présidé par Aziz Akhannouch. Un projet de décret, présenté par le ministre délégué chargé du budget, Fouzi Lekjaa, a ainsi été adopté.

Conformément aux dispositions de la Loi organique de la Loi de finances (article 60), Fouzi Lekjaa a présenté, dans la matinée de ce jeudi 18 mai, un exposé détaillé sur ce décret devant les membres de la commission des finances à la Chambre des représentants.

Une deuxième réunion d’information est programmée dans la journée, cette fois-ci devant la commission des finances de la Chambre des conseillers.

La mobilisation de 10 milliards de dirhams de crédits supplémentaires intervient dans un contexte difficile, accentué par la sécheresse, les engagements du dialogue social et la persistance des risques liés à la conjoncture internationale (crise en Ukraine, inflation, etc).

Le montant de 10 milliards de dirhams sera réparti comme suit:

- 4 milliards de dirhams au profit de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), honorant ainsi l’engagement du gouvernement au titre de l’année 2023, dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’accord préalable au contrat-programme 2023-2027, dont la signature est prévue cette année.

- 1,5 milliard de dirhams pour couvrir les dépenses additionnelles du programme national pour l’approvisionnement en eau potable et l’irrigation 2020-2027.

- 1,2 milliard de dirhams destinés à la mise en œuvre de la feuille de route du secteur du tourisme 2023-2026.

- 3,3 milliards de dirhams pour couvrir certaines dépenses liées à la lutte contre l’inflation et à la préservation du pouvoir d’achat des citoyens.

Rappelons que depuis 2022, le gouvernement a eu recours à trois rallonges de son budget annuel

Par Mohamed Chakir Alaoui
Le 18/05/2023 à 10h27