L’Allemagne lorgne le marché du cannabis

La Creuse espère créer une filière du chanvre en 2019. . AFP

Revue de presseLa légalisation du cannabis est quasiment actée en Allemagne. Le dispositif prévu par le gouvernement allemand pour encadrer ce nouveau marché a été récemment adopté en Conseil des ministres. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 17/08/2023 à 23h57

L’Allemagne a fait un pas supplémentaire vers la légalisation du cannabis à des fins récréatives, rapporte La Tribune dans l’une de ses récentes publications en ligne. Le journal français nous apprend en effet que le conseil des ministres de mercredi dernier a adopté un projet de loi, controversé, encadrant achat et culture de cette plante psychoactive. La même source fait remarquer que le texte doit toutefois encore être voté par le Parlement dans les prochains mois. Il est présenté par le gouvernement comme la meilleure tentative de légalisation du cannabis parmi les dispositifs déjà en vigueur dans d’autres pays.

L’Exécutif allemand explique qu’il vient solutionner trois problèmes jusqu’ici non résolus. Dans le détail, il s’agit de la consommation croissante de cannabis, notamment chez les jeunes, de la hausse de la criminalité liée à la drogue et d’un marché noir important. On apprend que le nouveau dispositif permet, à partir de 18 ans, d’acheter et de posséder jusqu’à 25 grammes de cannabis et de cultiver jusqu’à trois plants de cannabis pour son propre usage.

«L’Allemagne se dotera ainsi d’une des législations les plus libérales d’Europe, emboîtant le pas à Malte et au Luxembourg, qui ont légalisé le cannabis récréatif respectivement en 2021 et en 2023», explique latribune.fr. La même source ajoute que la coalition du social-démocrate d’Olaf Scholz (Chancelier allemand) avec les Verts et les Libéraux a fait de cette légalisation contrôlée un des projets phare de son mandat.

Notons que la nouvelle loi prévoit la création d’associations à but non-lucratif dont les membres adultes pourront cultiver la plante pour leur seule consommation, sous la surveillance des pouvoirs publics. Latribune.fr indique que ces associations baptisées «Cannabis Social Clubs» auront une activité réglementée, et ne pourront approvisionner que leurs membres, et ce à raison de 25 grammes par jour avec un maximum de 50 grammes par mois.

Soulignons que la consommation de cannabis devra se faire à l’extérieur de ces clubs et sera interdite à moins de 200 mètres de ces clubs, des écoles, aires de jeux, terrains de sport et associations pour les jeunes. Dans le même temps, l’Exécutif entend lancer une grande campagne de sensibilisation à l’attention des jeunes sur les dangers du cannabis.

Par Ismail Benbaba
Le 17/08/2023 à 23h57