La zone industrielle Aïn Sebaâ Hay Mohammadi fête ses 100 ans

Au centenaire de la zone industrielle Aïn Sebaâ Hay Mohammadi, célébré le 24 mai 2022 à Casablanca. . Adil Gadrouz / Le360 (capture image vidéo)

Le 25/05/2022 à 13h46

VidéoLe centenaire de la zone industrielle Aïn Sebaâ Hay Mohammadi a été célébré hier, mardi 24 mai 2022 à Casablanca, lors d'une cérémonie tenue sous le thème «Un passé, un présent, un futur au service du développement industriel du Maroc».

À l’occasion du centenaire de la Zone industrielle Aïn Sebaâ Hay Mohammadi, l’Association de la zone industrielle Aïn Sebaâ Hay Mohammadi (AZIAN) et la préfecture de Aïn Sebaâ Hay Mohammadi ont organisé hier, mardi 24 mai 2022 à Casablanca, une rencontre, ayant rassemblé plus de 250 participants, afin de mettre en avant le rôle économique et sociétal de la doyenne des zones industrielles du Maroc.

Dans une déclaration à la presse, Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce, a tenu à rappeler que la Zone industrielle Aïn Sebaâ Hay Mohammadi a été installée au départ près du port, en dehors de la ville. «Et puis, la ville l’a au fur et à mesure intégrée. Elle a connu divers changements et bouleversements des industries qui l’ont quittée. D’autres sont retournées, s’y implanter», a-t-il indiqué.

«Notre appui à l’ensemble des groupes industriels présents sur cette zone se poursuivra et se renforcera pour créer davantage de valeur et de richesse au sein de la région et contribuer à asseoir la souveraineté industrielle de notre pays notamment dans l’agroalimentaire, les industries pharmaceutiques et l’énergie», a-t-il ajouté.

Nabila Rmili, maire de Casablanca, a souligné la contribution de cette zone au développement socio-économique de la région, précisant qu’elle emploie près de 42% de la main-d’œuvre de la région Casablanca-Settat.

«Nous comptons, bien sûr, dans l’avenir, développer encore de zones à Casablanca. On a senti ce besoin, notamment chez les jeunes, que nous souhaitons accompagner», a-t-elle fait savoir, tout en mettant l’accent sur la nécessité de la mise à niveau de cette zone industrielle qui s’inscrit dans le patrimoine de la ville de Casablanca.

Mohammed Fikrat, président de l’AZIAN, a indiqué qu’au fil de son histoire, la Zone industrielle de Aïn Sebaâ Hay Mohammadi a pu contribuer au développement socio-économique de la région et a pu maintenir sa position en tant que zone industrielle de référence au niveau du Royaume, en témoigne la présence à ce jour de grands groupes industriels et de services qui continuent à créer de la valeur et de la richesse pour l’ensemble des parties prenantes.

Née il y a 100 ans, la Zone industrielle de Aïn Sebaâ Hay Mohammadi est la plus ancienne zone industrielle du Royaume. Implantée sur une superficie de 435 hectares. Elle accueille plus de 500 entreprises opérant dans plus de 30 branches d’activités et générant plus de 38.000 emplois directs.

Parmi les entreprises de la zone, certaines opèrent dans des secteurs d’activités stratégiques, notamment l’agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique ou encore l’énergie. Elles fournissent le marché marocain en produits de première nécessité.

Par Hajar Kharroubi et Adil Gadrouz
Le 25/05/2022 à 13h46