La CNSS procède au recouvrement d’un milliard de dirhams

Le siège de la CNSS. . DR

Revue de presseKiosque360. Après 5.431 missions réalisées en 2022, la CNSS procède au recouvrement de 1,4 milliard de dirhams de masse salariale et à la régularisation de 44.680 salariés non déclarés par leurs employeurs. Les détails dans cette revue de presse tirée de l’hebdomadaire La Vie Éco.

Le 11/12/2022 à 20h54

La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) veille au grain. En procédant annuellement à des opérations de contrôle et d’inspection, la Caisse supervise la bonne application de la législation de la sécurité sociale en matière d’affiliation, d’immatriculation et de déclaration des salaires pour toutes les entreprises assujetties au régime de la sécurité sociale.

L’année 2022 ne déroge pas à la règle. De janvier à septembre, la CNSS a effectué pas moins de 5.431 missions de contrôle et d’inspection, rapporte La Vie Éco dans sa livraison hebdomadaire. Covid-19 oblige, ces missions interviennent suite à une baisse de régime durant les deux dernières années. A titre de comparaison, elles représentent dix fois plus que les missions réalisées l’année dernière.

L’hebdomadaire relève ainsi qu’une variation de 904% a été enregistrée par rapport à 2021, marquée par 541 missions. Cette variation est de l’ordre de 270% en comparaison avec les 1.466 missions effectuées en 2019. Pour y parvenir, la CNSS a procédé au renforcement de l’inspection en mettant en place diverses mesures visant aussi bien les ressources humaines que les procédures de contrôle.

Selon La Vie Éco, l’organisme de sécurité sociale a renforcé son personnel en recrutant 107 nouveaux inspecteurs en vue d’une plus grande couverture de tous les secteurs d’activité à travers le pays. D’après la même source, une nouvelle organisation a été également adoptée via la création de nouveaux services au sein des divisions régionales, pour augmenter la capacité de production.

Ces missions effectuées lors des neufs premiers mois de 2022 ont permis à la CNSS de procéder au recouvrement de 1,40 milliard de dirhams de masse salariale et à la régularisation de 44.680 salariés jusqu’ici non déclarés par leurs employeurs, relève l’hebdomadaire, tout en précisant que le secteur hôtelier a reçu le plus grand nombre de missions d’inspection et de contrôle.

Par Khalil Rachdi
Le 11/12/2022 à 20h54