Investissements étrangers: l’opération séduction de Mohcine Jazouli

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l'Investissement, de la Convergence et de l'Evaluation des politiques publiques.. Khadija Sabbar/ Le360

Revue de presseLe Royaume a aujourd’hui de nombreux atouts à faire valoir pour attirer davantage les investisseurs du monde entier. Et c’est non sans plaisir que Mohcine Jazouli, ministre délégué à l’Investissement en a fait la démonstration dans le cadre du Bloomberg New Economy Gateway Africa de Marrakech. Une revue de presse du quotidien Les Inspirations Eco.

Le 14/06/2023 à 20h05

Au cours de la toute première édition du prestigieux forum Bloomberg New Economy Gateway Africa qui a ouvert ses travaux le 13 juin à Marrakech, le ministre délégué à l’Investissement, Mohcine Jazouli, s’est à nouveau lancé dans une opération de séduction visant à promouvoir la destination Maroc.

Ce qu’il a mis en avant? Les innombrables atouts de ce qu’il est convenu d’appeler «une puissance manufacturière mondiale en devenir», indique le quotidien Les Inspirations Eco ce jeudi 15 juin.

Le puissant média Bloomberg a rappelé que le Royaume offrait une base stable où le secteur privé était galvanisé pour stimuler le développement socio-économique. «Le Royaume se positionne comme le principal investisseur africain en Afrique de l’Ouest et occupe la deuxième place sur l’ensemble du continent», a expliqué Mohcine Jazouli, dans la foulée de son pitch devant un parterre d’acteurs de l’économie mondiale, réunis dans la ville ocre pendant deux journées.

Le ministre a rappelé à son auditoire que le Maroc a «réussi à cultiver une économie moderne et hautement diversifiée. Nous avons construit des infrastructures de classe mondiale d’une qualité et d’une efficacité inégalées. Nous avons établi des industries performantes. Nous avons accès aux plus grands marchés du monde, y compris les États-Unis et l’Union européenne».

«Le Maroc est souvent considéré comme la porte d’entrée idéale vers l’Afrique en raison de sa position géographique, à la croisée de la mer Méditerranée et de l’océan Atlantique», a-t-il ajouté, rappelant lorsque le Royaume a réintégré l’Union africaine, le Roi Mohammed VI «a jeté les bases du rôle du Maroc au sein du continent». Une vision qui s’appuie sur une coopération Sud-Sud claire, constante et gagnant-gagnant.

Plus important encore, le Maroc se lance désormais dans une nouvelle phase de développement, en mettant l’accent sur l’expansion du secteur privé. Pour soutenir cette transition, «notre pays a récemment adopté une nouvelle charte d’investissement révolutionnaire qui apportera un soutien massif aux projets d’investissement», a expliqué le ministre, soulignant que «nous sommes bien équipés pour transformer les défis actuels en opportunités».

Par ailleurs, a indiqué Mohcine Jazouli, les chaînes de valeur mondiales se réorganisent, et le Maroc en tire parti. «En tant que premiers producteurs d’énergie renouvelable sur le continent, nous jouerons un rôle majeur dans la transition énergétique. Et notre engagement fort envers la production de batteries pour véhicules électriques et d’hydrogène vert contribuera également à décarboner la planète», a-t-il déclaré.

«Rappelons-nous que toutes ces ambitions reposent sur les hommes et les femmes marocains exceptionnellement jeunes et talentueux. Ils embrassent des valeurs profondes de tolérance, favorisant la coexistence pacifique avec des individus de cultures», a aussi expliqué le ministre.

Par Nabil Ouzzane
Le 14/06/2023 à 20h05