Industrie automobile: le géant chinois Dicastal investit 1,8 milliard de dirhams dans une nouvelle usine à Kénitra

Lancement des travaux de contruction de la nouvelle unité industrielle du groupe chinois Citic Dicastal, à l’Atlantic Free Zone de Kénitra, le 16 février 2022. . Ministère de l'Industrie / Royaume du Maroc

Cet investissement porte sur l’implantation de la troisième usine du groupe chinois au Maroc, spécialisée dans le moulage et l’usinage de composants de châssis en aluminium, d’une capacité de production de 10 millions d’unités, qui permettra la création de 766 emplois directs qualifiés.

Le 16/02/2022 à 12h49

Le groupe chinois Citic Dicastal, leader mondial spécialisé spécialisé dans le moulage et la production de pièces automobiles en aluminium, notamment les jantes, a donné, ce mercredi 16 février 2022, le coup d’envoi de la construction de de sa nouvelle unité industrielle au sein de l’Atlantic Free Zone de Kénitra (AFZ).

Mobilisant un investissement global de 1,8 milliard de dirhams, la future usine, qui devrait voir le jour dans six mois, aura capacité de production de 10 millions d’unités, qui permettra la création de 766 emplois directs qualifiés, a indiqué le ministère de l’Industrie dans un communiqué.

Ce projet, qui renforce désormais la présence du géant chinois dans le Royaume, avait fait l’objet d’une convention signée entre le ministre de l’Industrie et le vice-président de Citic Dicastal, Xu Zuo, en visio-conférence depuis la Chine, précise le communiqué.

«Le partenariat qui nous lie au groupe Dicastal est une vraie réussite», a commenté à cette occasion le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour.

«Avec ce nouveau projet de grande envergure, qui positionne le Maroc dans une industrie de haute technologie, se confirme une fois de plus la confiance des investisseurs en la qualité de notre plateforme industrielle et sa compétitivité à l’international, mais aussi sa résilience à toute épreuve», a-t-il ajouté.

Edifié sur une superficie de 20.000 m² dans un terrain de 12 hectares, le futur «Dika Morroco Castings – DMC» sera la première usine de production de composants en fonte d’aluminium pour les blocs motopropulseurs et les châssis dans le Royaume.

Il s’agit d’une «usine à la pointe de la technologie, qui s’inscrit dans une approche écologique durable, alimentée par l’électricité verte générée à partir des énergies renouvelables présentes au Maroc», précise le ministère dans son communiqué.

Ce nouvel investissement intervient dans «une période de reprise économique mondiale fragile et instable sous la menace permanente de la crise sanitaire de la Covid 19 et ses nouveaux variants et ses conséquences sur l’économie mondiale», a de son côté rappelé Badr Lahmoudi, vice-président directeur général de Dicastal Morocco Africa.

«Le groupe Dicastal se veut optimiste en prenant cette décision aussi courageuse qu’ambitieuse de réinvestir au Maroc attestant de nouveau que notre pays jouit d’un climat économique de confiance, d’une situation géo-stratégique, de bonnes infrastructures et d’un capital humain de qualité», a-t-il déclaré.

Pour rappel, le groupe Citic Dicastal a inauguré deux usines de fabrication de jantes aluminium, le 26 juin 2019 et le 20 décembre 2020. Ce projet de jantes, ayant nécessité un investissement de 3,5 milliards de dirhams, a permis la création de 1.200 emplois pour une capacité annuelle de 6 millions de jantes. La première jante aluminium «Made in Morocco» a été produite en un temps record en avril 2019, en seulement 7 mois.

Le groupe emploie 17.000 personnes à travers 26 unités de production réparties en Europe, en Amérique du Nord et en Chine, avec une capacité de production annuelle de 70 millions de jantes et 90 000 tonnes de composants légers. Dicastal fournit la majorité des constructeurs automobiles, tels que General Motors, Toyota, Renault, Stellantis, Volkswagen, BMW ou encore Audi.

Par Nisrine Zaoui
Le 16/02/2022 à 12h49