IDE: les Etats-Unis dament le pion à la France en 2022

France-Etats Unis

Revue de presseLe flux des IDE américains en 2022 a atteint 7,4 milliards de DH, contre 692 millions DH en 2021. Grâce à cette amélioration significative, les Etats-Unis détrônent ainsi la France, qui occupe désormais la deuxième place avec un flux net des IDE ayant atteint au titre de l’exercice 2022 les 3.25 milliards DH contre 7.35 milliards DH une année plus tôt. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 20/04/2023 à 21h56

La cartographie des investissements directs étrangers au Maroc a connu une reconfiguration en 2022, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa dernière publication. Le journal indique que les Etats-Unis ont réussi à détrôner la France en 2022, se basant sur les chiffres de l’Office des changes. «Dans l’ensemble, le pays de l’oncle Sam détrône l’Hexagone sur le podium des premiers investisseurs étrangers au Maroc, sur un flux net de 21.75 milliards DH d’investissements directs étrangers (IDE) générés à fin 2022. La contribution des investisseurs américains s’élève à 7.4 milliards DH», précise le quotidien.

Notons qu’elle s’inscrit en nette amélioration comparé à l’année précédente où elle ne dépassait pas les 692 millions DH. La France rétrograde ainsi en deuxième position, avec un flux net des IDE français ayant atteint au titre de l’exercice 2022 les 3.25 milliards DH contre 7.35 milliards DH une année plus tôt.

«Les IDE britanniques ont vu leur flux atteindre les 2.88 milliards DH à 2022 alors qu’il s’établissait autour de 2.29 milliards DH une année plus tôt. Les chiffres de l’Office des changes font ressortir également des flux de 2.53 milliards DH des IDE en provenance des Emirats Arabes Unis en ralentissement comparé au volume atteint en 2021 (3,11 milliards DH)», précise Aujourd’hui Le Maroc.

En ce qui concerne les Pays-Bas, on note un léger redressement, l’Espagne arrive en sixième position avec un flux de 705 millions DH alors qu’il se situait autour de 1.29 milliard DH en 2021. «Les IDE en provenance de l’Irlande se sont pour leur part établis autour de 617 millions DH contre 214 millions DH en 2021.

Ceux de la Chine ont vu leur flux se redresser passant de 97 millions DH en 2021 à 523 millions DH au premier semestre 2022. Le flux des IDE en provenance du Luxembourg est resté quasi stable comparé à 2021, autour de 477 millions DH. Les flux des IDE en provenance du Canada se situent au même niveau, soit autour de 471 millions DH, devançant ainsi la Suisse (411 millions DH)», précise l’Office.

Aujourd’hui Le Maroc indique que les dépenses se sont pour leur part consolidées de 4,91 milliards DH, soit une hausse de 39,2 %, ajoutant que les industries manufacturières captent une grande partie des IDE injectés au Royaume au titre de l’année 2022.

Soulignons que le flux réalisé au niveau de ce secteur ressort à 9,46 milliards DH se situant ainsi à son plus haut niveau depuis 2014. «L’activité immobilière arrive en deuxième position avec un flux de l’ordre de 5.46 milliards DH, relativement stable comparé à une année auparavant. Les transports et entreposage arrivent en troisième place avec des flux de l’ordre de 2,43 milliards DH, marquant ainsi un net redressement comparé à une année plus tôt (491 millions DH). Le secteur du commerce, de la réparation d’automobiles et de motocycles détient pour sa part 1,33 milliard DH du flux global des IDE réalisé à fin 2022», conclut Aujourd’hui Le Maroc.

Par Ismail Benbaba
Le 20/04/2023 à 21h56