Génération Green: de nouveaux projets structurants à Meknès

Système d'irrigation. . DR

Revue de presseLe ministère de l’Agriculture lance la construction d’un marché de gros des fruits et légumes à Meknès et procès à la mise à niveau de l’abattoir communal de la ville. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui le Maroc.

Le 02/08/2023 à 21h26

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, accompagné du ministre de l’industrie et du commerce, Ryad Mezzour, a présidé, ce mercredi 2 août 2023, la cérémonie de signature d’une convention cadre relative à la construction d’un marché de gros régional des fruits et légumes de nouvelle génération à l’Agropolis de Meknès, indique le quotidien dans son édition du 3 août.

«La convention a été signée par les deux ministres, le Wali de la région Fès-Meknès, le Président du conseil régional de Fès-Meknès, le Gouverneur de la préfecture de Meknès et le Gouverneur de la province d’El Hajeb», lit-on.

Le ministre a également présidé la cérémonie de signature du protocole d’accord relatif à la mise à niveau des installations de l’abattoir communal de Meknès. Le projet permettra l’amélioration des conditions de production, de stockage, de contrôle et de distribution des viandes rouges, en respectant les normes d’hygiène et d’environnement. La convention est signée par le Ministre, le Gouverneur de la Préfecture de Meknès, le Président du Conseil régional de Fès-Meknès et le Président du conseil communal de Meknès.

Ces conventions s’inscrivent dans le cadre de la déclinaison territoriale de l’axe se rapportant à la restructuration et modernisation des circuits de commercialisation des produits agricoles de la stratégie Génération Green. Elles visent le renforcement de la position de Meknès comme pôle agricole par excellence.

La déclinaison de la stratégie Génération Green, en ce qui concerne l’amélioration des conditions de la distribution et de la qualité des produits agricoles se fera à travers l’adoption de 120 abattoirs modernes et la création de 12 marchés de gros pour les fruits et légumes de nouvelle génération à l’horizon 2030, répondant aux normes sanitaires et aux exigences des consommateurs.

Par Nabil Ouzzane
Le 02/08/2023 à 21h26