Décarbonation et gestion de l’eau: le groupe OCP améliore ses notations à l’échelle internationale

La station de traitement et d'épuration des eaux usées du Groupe OCP à Khouribga.  . khalil Essalak / Le360

Dans le cadre de son engagement environnemental, social et de gouvernance, le groupe OCP a réussi à améliorer ses notations internationales en 2022, particulièrement grâce à ses efforts de décarbonation et de gestion des ressources hydriques.

Le 12/01/2023 à 12h36

L’agence de notation extra-financière Sustainalytics ainsi que l’organisme indépendant CDP (anciennement Carbon Disclosure Project) ont rendu leurs notations annuelles au sujet du suivi des performances ESG (Environnement, Social et Gouvernance) du groupe OCP.

Sustainalytics, qui identifie les niveaux de risques ESG des entreprises pour les investisseurs, a attribué pour 2022 une note de 24,4 au groupe OCP qui se hisse ainsi à la 4e place sur un total de 65 entreprises évaluées dans la catégorie «Agricultural Chemicals».

Cette année, l’agence Sustainalytics était particulièrement attentive aux avancées de la feuille de route de décarbonation du Groupe OCP qui a publié pour la première fois le scope 3 de son Bilan Carbone (le périmètre le plus large de calcul de l’empreinte carbone incluant toutes les émissions indirectes en amont et en aval de son cycle de production dont l’achat de matières premières, transport et déplacements), en plus du scope 1 lié à son activité directe et du scope 2 qui inclut les émissions indirectes liées à sa consommation d’électricité auparavant partagés. 

Sustainalytics a également reconnu au Groupe OCP la bonne gestion des risques liés à la gestion de l’eau avec un score de 100/100, relevant ainsi les décisions prises par le groupe en 2021 en vue d’accélérer son programme Eau, pour faire face au contexte de stress hydrique que vit le Maroc, où le groupe est basé.

«Ce score confirme la solidité des stratégies, pratiques et politiques du groupe dans le domaine du développement durable, renouvelant ainsi le caractère fort de son management et gestion des risques ESG, soit le plus haut niveau de l’échelle», souligne un communiqué du groupe OCP.

De son côté, le CDP, un organisme indépendant qui incite les entreprises, les villes, les Etats et les régions à divulguer leurs impacts environnementaux et à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, a attribué au groupe OCP la note de A-, ce qui lui permet d’intégrer la catégorie «CDP Leadership Level», qui reconnaît les entreprises qui ouvrent la voie en matière de réduction des émissions, d’atténuation des risques climatiques et de promotion d’une économie à faible émission de carbone.

Le groupe OCP s’engage à atteindre la neutralité carbone en 2040, renouvelle son ambition pour une autosuffisance en eau en 2024 et s’engage également à ce que 100% de ses besoins électriques proviennent de sources renouvelables en 2027. 

Ces évolutions reflètent l’engagement du groupe en matière de développement durable. Une ambition en ligne avec la stratégie du Maroc en matière de transition énergétique et qui s’inscrit pleinement dans le cadre de son nouveau programme d'investissement vert lancé le 3 décembre dernier, souligne le groupe dans un communiqué. 

Ce programme d’investissement d’un montant de 130 milliards de dirhams prévoit, sur la période 2023-2027, l’accroissement des capacités minières et de production d’engrais du groupe, en faisant levier sur les énergies renouvelables et l’économie décarbonée.

Par Majda Benthami
Le 12/01/2023 à 12h36