Créations, dissolutions, secteurs d’activités… la radioscopie des TPME de la région Casablanca-Settat

Idrissi Amal, directrice exécutive de l'Observatoire marocain de la TPME.

L’Observatoire marocain de la très petite et moyenne entreprise (OMTPME) a publié, mardi 25 avril, un rapport sur le tissu entrepreneurial de la région de Casablanca-Settat. L’on y apprend que le nombre de TPME actives a augmenté de 3,3% en 2020, tandis que leur chiffre d’affaires a connu une croissance de 10,4%. Détails.

Le 27/04/2023 à 07h34

L’Observatoire marocain de très petite et moyenne entreprise (OMTPME) a publié son étude sur le tissu entrepreneurial de la région Casablanca-Settat, qui concentre 38,7% des entreprises personnes morales actives (EPMA) au niveau national. L’on apprend ainsi que 86,3% des entreprises privées de la région sont implantées dans la préfecture de Casablanca, tandis que Mohammedia, El Jadida et Berrechid regroupent respectivement 5%, 3,1% et 2,5% des entreprises. Les auteurs du rapport expliquent cette forte concentration d’entreprises dans la métropole par le fait que certaines d’entre elles ont choisi de domicilier leur entreprise fiscalement à une adresse différente de celle où elles exercent leur activité réelle.

Selon le rapport, le commerce et la construction représentent respectivement 32% et 20,1% des entreprises privées de la région, ce qui en fait les deux secteurs les plus représentés. Les activités spécialisées, scientifiques et techniques arrivent en troisième position avec 12,9% des entreprises.

Prédominance des microentreprises

D’après le rapport, les microentreprises et les TPE constituent 93% des entreprises de la région Casablanca-Settat avec un chiffre d’affaires ne dépassant pas 10 millions de dirhams. En revanche, les petites entreprises dont le chiffre d’affaires est compris entre 10 et 50 millions de dirhams représentent 5,1% du paysage entrepreneurial de la région. Les moyennes entreprises, qui génèrent un chiffre d’affaires compris entre 50 et 175 millions de dirhams, ne représentent quant à elles que 1,2%, contre 0,6% pour les grandes entreprises.

L’analyse de la répartition des petites et moyennes entreprises (PME) en fonction de leur catégorie et de leur secteur d’activité montre une prédominance des microentreprises dans toutes les sections, en particulier dans les domaines de l’hébergement et la restauration, des arts, spectacles et activités récréatives, ainsi que des activités immobilières, représentant respectivement 95,2%, 93,4% et 92,5% des entreprises de ces secteurs.

Les très petites entreprises (TPE) sont actives dans les secteurs de la santé humaine et de l’action sociale, de l’enseignement, ainsi que de la production et distribution d’eau, d’assainissement, de gestion des déchets et de dépollution, représentant respectivement 14,9%, 12,5% et 10,2% des entreprises de ces secteurs.

Les grandes entreprises sont, quant à elles, actives dans l’industrie manufacturière, les industries extractives, ainsi la production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné, représentant respectivement 2,6%, 2,4% et 1,7% des entreprises de ces secteurs.

Les créations et dissolutions d’entreprises en hausse

Les données révèlent une augmentation significative du nombre d’entreprises dans la région de Casablanca-Settat, due en partie à l’augmentation de 17,3% des créations d’entreprises en 2021 par rapport à l’année précédente. L’année 2021 a vu la création de 22.582 PME dans la région contre 19.255 en 2020 et 14.142 en 2019, détaille l’étude, qui souligne que 85% de ces nouvelles entreprises ont été créées au niveau de la capitale économique. «Cette tendance est encourageante car elle montre une croissance de l’entrepreneuriat dans la région, qui peut avoir des retombées positives sur l’économie locale», indique l’étude.

Selon la même source, le commerce et la construction ont concentré plus de 52% des créations de PME, suivis des activités spécialisées, scientifiques et techniques et des transports et entreposage qui représentent respectivement 9,3% et 7,5% de l’ensemble des nouvelles entreprises.

La tendance haussière des créations d’entreprises est toutefois contrée par l’augmentation simultanée du nombre d’entreprises en cours de dissolution. Celles-ci, dont 83,3% sont domiciliées à Casablanca, ont connu une hausse de 41,5% en glissement annuel, fait savoir l’étude, précisant que 35,1% de ces entreprises opèrent dans le secteur du commerce et réparation d’automobiles et de motocycles.

Chiffre d’affaires en baisse

Le rapport de l’OMTPME indique une diminution de 10,4% du chiffre d’affaires des entreprises dans la région de Casablanca-Settat qui s’est établi à 941,7 milliards de dirhams en 2020. La préfecture de Casablanca en particulier a contribué à presque 92% de ce chiffre d’affaires. Quant à la répartition du chiffre d’affaires des EPMA par secteur d’activité, le commerce et la réparation d’automobiles et de motocycles est en tête avec une part de 39,4%, suivi de l’industrie manufacturière avec 22,4%.

Le chiffre d’affaires à l’export aussi a connu une baisse de 7,1% en 2020. Les PME exportatrices de la région Casablanca-Settat ont généré 144,7 milliards de dirhams à l’export, dont la majeure partie (93,7%) provenait de la préfecture de Casablanca. À ce niveau, les grandes entreprises actives dans les secteurs de l’industrie manufacturière et extractive ont apporté environ 64% du chiffre d’affaires global à l’export de la région.

Quid de la création d’emplois?

L’analyse des emplois déclarés à la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) révèle que la région Casablanca-Settat a connu une augmentation de près de 6% d’emplois par rapport à l’année précédente. La préfecture de Casablanca compte 1.399.532 emplois déclarés, ce qui représente 88% des 1.590.617 emplois déclarés dans la région. En deuxième position, la préfecture de Mohammedia compte 66.117 employés (4,1%), suivie par la préfecture de Berrechid avec 46.733 employés.

En ce qui concerne la répartition par secteur d’activité, l’étude indique que 20,4% des employés dans la région travaillent dans les services administratifs et de soutien, 16,9% dans le commerce et 13,9% dans l’industrie manufacturière. Le rapport souligne également que 84,4% des entreprises dans la région emploient moins de 10 salariés.

L’étude fait par ailleurs savoir que les TPME réalisant moins de 175 millions de dirhams de chiffre d’affaires emploient 66,7% des effectifs déclarés à la CNSS en 2021 dans la région. Plus particulièrement, 20,6% des entreprises de la province d’El Jadida sont dirigées par des femmes, un niveau supérieur à la moyenne nationale, selon la même source.

Par Younes Saoury
Le 27/04/2023 à 07h34