Commerce de proximité: les orientations de Ryad Mezzour

Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce. . Khalil Essalak / Le360

Revue de presseLe commerce de proximité représente, dans son ensemble, 58% du nombre de transactions du secteur, 6% des opportunités d’emploi et 80% des points de vente. Le ministre de l’Industrie et du Commerce entend mettre les bouchées doubles pour booster le secteur. Cet article est une revue de presse du journal Aujourd’hui Le Maroc.

Le 22/06/2023 à 22h14

Le commerce de proximité revêt une grande importance pour l’économie nationale, représentant plus de 80% du tissu commercial au niveau national, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du jour.

Le quotidien, qui revient sur la célébration de la Journée nationale du commerçant (21 juin), indique que ladite journée a été marquée par une rencontre organisée à Ksar El Kébir, sous le thème «Les défis du commerce de proximité face à la concurrence du commerce moderne et au développement du e-commerce».

Pour Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du commerce, le commerce de proximité constitue un maillon incontournable de la chaîne d’approvisionnement, mais également une alternative de financement inconditionnel pour les ménages marocains. «La priorité qu’accorde le gouvernement au commerce et au commerçant confirme les chantiers structuraux entrepris pour améliorer les conditions de travail du commerçant, développer le cadre législatif du secteur et mieux répondre aux attentes du consommateur marocain de plus en plus exigeant», souligne le ministre.

Aujourd’hui Le Maroc indique aussi qu’il a mis en exergue l’importance de la généralisation de l’assurance-maladie obligatoire, chantier phare mis en oeuvre grâce aux Hautes orientations royales, ainsi que les efforts déployés pour permettre aux commerçants d’améliorer leur compétitivité, en termes de modernisation, de digitalisation et de financement. 

«Nous saluons ce partenariat fondé sur la concertation et la coordination de tous les intervenants, notamment des ministères, des organisations internationales, des syndicats et des associations des commerçants, des Chambres de commerce, d’industrie et de services et le secteur privé», a souligné Ryad Mezzour, ajoutant que cette rencontre offre l’occasion de formuler des recommandations pratiques relatives à l’avenir du commerçant, qui seront traduites selon une approche participative entre l’Etat et ses partenaires pour une convention prenant en considération les propositions et les impressions exprimées.

Aujourd’hui Le Maroc note que cet événement a notamment permis de mettre en exergue le rôle important du commerce de proximité pour l’économie nationale. Constituant un point essentiel pour la distribution des biens de consommation, le commerce de proximité représente dans son ensemble 58% du nombre de transactions du secteur, 6% des opportunités d’emploi et 80% des points de vente, a fait observer, pour sa part, Lhoucine Alioua, président de la Fédération des Chambres marocaines de commerce, d’industrie et de services.

Soulignons que le développement du commerce de proximité et le renforcement de sa compétitivité dépendent de sa modernisation, de l’adoption de nouvelles techniques de vente, d’expositions plus attractives et de la maîtrise du coût de l’activité commerciale.

Par Ismail Benbaba
Le 22/06/2023 à 22h14