Budget 2022: les recettes fiscales en hausse de 20,4% à fin août

Photo d'illustration. . DR

La situation des charges et ressources du Trésor (SCRT) à fin août 2022 fait ressortir un solde ordinaire négatif de 2.825 millions de dirhams contre un solde ordinaire négatif de 7.231 millions de dirhams un an auparavant. Le déficit du Trésor s'établit ainsi à 24,8 milliards de dirhams.

Le 12/09/2022 à 18h59

A fin août 2022, les recettes brutes du Trésor ont augmenté de 14,7%, en raison principalement de la hausse des recettes douanières nettes de 23,1%. Selon le dernier bulletin mensuel de la Trésorerie générale du Royaume, cette performance s’explique par les remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 178 millions de dirhams à fin août 2022 contre 60 millions de dirhams un an auparavant. 

Une hausse de la TIC sur les tabacs manufacturés (+12%) et des autres TIC (+20,3%) a également été enregistrée à fin août 2022. Par ailleurs, les recettes fiscales brutes se sont élevées à 173 milliards de dirhams contre 143,7 milliards de dirhams à fin août 2021, en augmentation de 20,4% soit +29,3 milliards de dirhams.

L’IS a enregistré une hausse de 51,4%, compte tenu de restitutions qui ont été de 360 millions de dirhams à fin août 2022 contre 306 millions de dirhams un an auparavant, étant précisé qu’à fin décembre 2021, les demandes de restitution de l’IS ont été de 4,6 milliards de dirhams. A fin août 2021, l’IS avait enregistré une baisse de 10% par rapport à son niveau à fin août 2020, soit -2.830 millions de dirhams.

L’IR a augmenté pour sa part de +5,7%, compte tenu de restitutions qui ont été de 181 millions de dirhams à fin août 2022 contre 139 millions de dirhams un an auparavant. Les recettes de l’IR sur profits immobiliers ont connu une baisse de 4,9% par rapport à leur niveau de fin août 2021.

La TVA à l’intérieur a cependant baissé de -5,7%, compte tenu des remboursements supportés par le budget général qui ont été de 5.292 millions de dirhams à fin août 2022 contre 3.900 millions de dirhams un an auparavant, étant précisé qu’à fin décembre 2021, les arriérés de remboursement de TVA ont été de 38,9 milliards de dirhams.

Au niveau des dépenses, l’exécution de la loi de finances fait ressortir un taux d’engagement global des dépenses de 59% et un taux d’émission sur engagements de 85% contre respectivement 60% et 85% un an auparavant.

A fin août 2002, une augmentation de 11,5% des dépenses ordinaires a été enregistrée provenant de la hausse de 4% des dépenses de biens et services, due à l’augmentation de 3,5% des dépenses de personnel et de 5,2% des autres dépenses de biens et services, la diminution de 0,3% des charges en intérêts de la dette, l’accroissement de 147% des émissions de la compensation et l’augmentation de 33,9% des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux.

Le montant global des remboursements de TVA à l’intérieur et à l’importation (y compris la part supportée par les collectivités territoriales) s’est élevé à 7.592 millions de dirhams contre 5.580 millions de dirhams à fin août 2021.

Une hausse des dépenses d’investissement émises de 12% a également été enregistrée, passant de 44,5 milliards de dirhams à fin août 2021 à 49,9 milliards de dirhams à fin août 2022, en raison de l’augmentation de 7,8% des dépenses des ministères et de 17,2% des dépenses des charges communes.

Par Safae Hadri
Le 12/09/2022 à 18h59