Bourse: le marché va croitre au ralenti en 2022

Photo d'illustration. . DR

Revue de presseKiosque360. Si la croissance va se maintenir sur le marché boursier en 2022, son rythme sera toutefois lent. Cet article est une revue de presse tirée du journal Les Inspirations ÉCO.

Le 20/01/2022 à 22h18

La bourse devrait poursuivre sa croissance en 2022 mais dans des propositions bien moins importantes qu’en 2021. C’est en partie ce qui ressort de l’analyse que fait Les Inspirations ÉCO dans son édition du jour sur les perspectives du marché boursier en se basant sur une note de M.S.IN.

«Malgré les niveaux de valorisations élevés, les craintes autour de l’inflation qui est tirée par les pressions externes transitoires, mais aussi la propagation du variant Omicron qui pourrait jouer le rôle de vaccin naturel» font partie des raisons invoquées.

Il y a également «le maintien des taux obligataires à un niveau historiquement bas, de la masse bénéficiaire de 2022 qui serait mieux que celle enregistrée en 2021 en lien avec la poursuite de la reprise de l’économie nationale». Sans oublier la privatisation programmée d’un certain nombre d’entreprises publiques matures en vue d’alléger le déficit budgétaire. Le quotidien avance, dans ces conditions, une progression comprise entre 5% et 10% du marché en 2022.

Ceci dit, le journal revient sur la performance de 2021 qui a atteint 18,35%. La reprise de la demande mondiale et la reprise progressive en 2021 de certains secteurs clés cotés en sont les principales raisons. L’avancement de la campagne nationale de vaccination contre le Covid y a été aussi pour beaucoup dans le regain de confiance des investisseurs.

A noter également que «les résultats des sociétés cotées ont été supérieurs aux attentes au premier semestre 2021, ainsi que les perspectives bénéficiaires qui sont plutôt favorables en 2022». Et de relativiser «une persistance des tensions récessives a été observée dans certains secteurs, particulièrement le tourisme, malgré le redressement progressif entamé en 2021».

Par Rachid Al Arbi
Le 20/01/2022 à 22h18