Al Moutmir: augmentation du poids de l’olive, amélioration du rendement… voici le bilan des plateformes de démonstration

Une visite d'évaluation effectuée par un acteur du programme Al Moutmir à Kelaa Des Seraghna.

La 11e édition d’Al Moutmir Open Innovation Lab, tenue ce lundi 27 février 2023, a été l’occasion de présenter les résultats du programme des plateformes de démonstration de la culture de l’olivier, pour la campagne agricole 2021-2022. Le bilan est «positif» selon les scientifiques, experts et oléiculteurs intervenant lors de cet événement.

Le 27/02/2023 à 14h58

Le programme Al Moutmir porte ses fruits. À l’occasion de la 11e édition d’Al Moutmir Open innovation Lab, organisée dans la matinée de ce lundi 27 février 2023, les résultats des plateformes de démonstration d’olivier pour la saison 2021-2022 ont été présentés.

Ainsi, selon les chiffres avancés par les agronomes, plus de 23.718 plateformes de démonstrations ont été mises en place dans plus de 40 provinces, depuis le lancement de cette initiative en 2018.

Chaque plateforme montre l’impact de l’utilisation des meilleures pratiques agricoles sur le rendement, la qualité de la production et le revenu généré. L’objectif escompté est de créer un effet d’émulation et d’induction, porté par les agriculteurs qui ont hébergé ces plateformes de démonstration.

Bonnes pratiques

«Les actions de proximité d’Al Moutmir/OCP pour la culture de l’olivier visent la promotion des bonnes pratiques de production par les agriculteurs. Le diagnostic de la fertilité des sols et l’adoption d’une fertilisation raisonnée sur mesure sont des garants pour une bonne productivité, en rendement et en qualité, aussi bien pour les olives de table que pour l’huile d’olive, dont le marché est en pleine expansion à l’échelle nationale et internationale», explique Rachid Bouabid, agronome et enseignant à l’École nationale d’agriculture de Meknès.

Selon Al Moutmir, plus de 1.270 PFD d’oliviers ont été installées, lors de la campagne agricole 2021/2022, dans les différentes provinces agricoles du Maroc, couvrant ainsi toutes les variétés d’olivier.

Meilleurs rendements

Tout en soulignant les conditions climatiques difficiles marquant la campagne agricole 2021-2022, les agronomes en charge du programme Al Moutmir ont noté un bilan «positif». Dans le détail, les PDF pour la culture de l’olivier ont montré une augmentation du rendement moyen par hectare allant de 18% à 20% par rapport aux rendements observés chez les agriculteurs.

Le rendement moyen enregistré au niveau national des PFD était de 3,7 t/ha avec un record de 18 t/ha enregistré dans les PFD conduites en super intensif dans la zone de Marrakech-Alhaouz. Les parcelles témoins ont affiché un rendement moyen national de 3,1 t/ha.

Aussi, les plateformes de démonstration ont montré une amélioration de plus de 12% du poids des fruits par rapport aux parcelles témoins. Le programme de production intégré adopté dans les plateformes de démonstration a permis, aussi, une amélioration moyenne de plus de 27% en termes de marge bénéficiaire pour les agriculteurs, avec une variation de 6 à 60% selon les zones de production, apprend-on de Al Moutmir.

Du côté des oléiculteurs, la satisfaction est béate. «J’ai installé une PFD pour la culture de l’olivier et le résultat a été exceptionnel en termes de rendement et de qualité», témoigne Charaf Bahraoui, oléiculteur de Khouribga. Et de poursuivre: «Au début, nous avons effectué une analyse de sol, ce qui nous a donné la formule spécifique des engrais de fond à utiliser (23-18-10). Nous l’avons utilisé à une dose de 3 qx/ha et notre PFD a enregistré des résultats dépassant les résultats des parcelles témoins».

Même son de cloche chez Ahmed Hamdi, oléiculteur d’Ouzzane. «J’ai installé avec l’initiative Al Moutmir une plateforme de démonstration de l’olivier et qui a donné des résultats intéressants. La formule spécifique d’engrais 12-26-10 à une dose de 2qx/ha a permis un aspect végétatif très remarquable par rapport à la parcelle témoin et un rendement supérieur», a-t-il indiqué.

Outils puissants

Il convient de souligner que le PFD, mis en place par Al Moutmir, est un puissant outil qui vise à apporter des solutions scientifiques novatrices répondant aux besoins des agriculteurs.

Ce programme vise particulièrement à rationaliser l’utilisation des produits agricoles, optimiser la gestion de l’eau d’irrigation, améliorer les rendements de production, mettre à disposition des agriculteurs un programme intégré de production pour chaque culture, améliorer la qualité des fruits. Il vise aussi à optimiser la production pour maximiser les bénéfices des agriculteurs, élaborer une stratégie de fertilisation en fonction des analyses de sol et des besoins des cultures, promouvoir les bonnes pratiques agricoles pour une agriculture durable, préserver les ressources naturelles, et transmettre les connaissances et savoir-faire aux générations futures.

Par Younes Saoury
Le 27/02/2023 à 14h58