Séisme au Maroc: dégâts dans les musées de Marrakech, la Fondation nationale mobilisée

Le musée Dar Si Said, le musée national du tissage et du tapis, à Marrakech, a subi de sérieux dégâts suite au séisme qui a frappé le Maroc, le soir du 8 septembre 2023.

Le violent séisme, qui a touché le Maroc le soir du 8 septembre et dont l’épicentre se situe dans la province d’Al Haouz, a occasionné de nombreux dégâts aussi bien humains que matériels, parmi lesquels certains musées rattachés à la Fondation nationale des musées du Maroc. Le point avec son président, Mehdi Qotbi.

Le 09/09/2023 à 13h05

Au lendemain du violent séisme qui a touché plusieurs villes du Maroc, et plus particulièrement la région de Marrakech, dans la soirée du 8 septembre, l’heure est au bilan et à l’état des lieux pour la Fondation nationale des musées du Maroc (FNM) dont plusieurs musées, placés sous sa tutelle, sont situés dans la ville ocre.

Contacté par Le360, Mehdi Qotbi, président de la FNM, nous dresse un premier bilan qui atteste de la violence du séisme qui a secoué la ville et qui a causé de sévères dommages, particulièrement au musée Dar Si Saïd, le plus touché par le tremblement de terre.

Situé dans la médina, Dar Si Saïd est une grande demeure palatiale construite dans la deuxième moitié du XIXe siècle, qui abrite le musée national du tissage et du tapis mais aussi une importante collection de poteries et de céramiques.

«Une importante partie de la collection d’objets en poterie du musée a subi des dégâts», déplore dans un premier bilan Mehdi Qotbi. Nombre de ces objets ont été malheureusement brisés.

S’agissant de la bâtisse elle-même, des fissures ont été observées, poursuit le président de la FNM qui constate que «le musée de Dar Si Saïd est celui qui a le plus souffert». En effet, si «des fissures ont aussi endommagé la bâtisse de Dar El Bacha qui abrite le musée des confluences et du musée du patrimoine immatériel de Jamaa el Fna, les collections de ces deux musées ont quant à elles été épargnées par le séisme», rassure Mehdi Qotbi.

«Les musées de Marrakech ont été implantés dans d’anciennes bâtisses, notamment dans des palais, comme dans le cas de Dar Bacha et Dar Si Saïd, qui sont construits avec les moyens et les techniques de l’époque, notamment de la terre», explique Mehdi Qotbi, qui dès hier soir, a ordonné la fermeture de tous les musées de Marrakech dépendants de la FNM et mobilisé ses équipes.

Aux premières heures de ce 9 septembre, le président de la Fondation nationale des musées a fait appel à un bureau d’étude afin d’obtenir un diagnostic rapide et précis de l’état des bâtiments. Sur le pied de guerre, «une équipe de la FNM a quitté Rabat ce matin, afin de se rendre à Marrakech avec l’équipe du bureau d’étude, pour établir un diagnostic rapide et soutenir les équipes sur place», précise Mehdi Qotbi. Par ailleurs, indique-t-il pour Le360, «une entreprise de construction a également été mandatée pour mettre en place des échafaudages autour des musées de Marrakech de la FNM dès ce matin».

C’est à une véritable course contre la montre que se livre désormais la FNM car explique Mehdi Qotbi, «mon but essentiel et primordial est que nos musées soient ouverts pour les Assemblées annuelles 2023 du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international», qui se tiendront à Marrakech du 9 au 15 octobre.

«Nous allons tout faire, tout mobiliser pour rouvrir les musées au plus tôt», déclare Mehdi Qotbi qui note par ailleurs, en ces moments particulièrement difficiles, «à quel point le Maroc est aimé». En effet, confie-t-il, «j’ai reçu des appels du monde entier, notamment de Chine, mais aussi de France particulièrement. Madame Brigitte Macron vient de m’appeler longuement pour me dire qu’elle est de tout cœur avec tous les Marocains, et qu’elle est prête à tout mobiliser pour les hôpitaux, l’éducation et les musées du Maroc».

Par Zineb Ibnouzahir
Le 09/09/2023 à 13h05