Meknès: des salles de classe menacent ruine

Photo illustrative d'une école dans un douar du sud du Maroc.
Photo illustrative d'une école dans un douar du sud du Maroc. . DR

Revue de pressekiosque360. La seule école du douar Nzala-Rdaya à Meknès est dans un état de délabrement avancé. Les parents d’élèves se mobilisent pour attirer l’attention des responsables quant à ce danger qui menace leurs enfants.

Le 15/10/2015 à 15h56

Les habitants du douar Nzala-Rdaya à Meknès sont sur le qui-vive, et pour cause. La seule école ce douar situé à la sortie de la ville est dans un état de délabrement avancé au point que plusieurs classes risquent de s’effondrer à n’importe quel moment. Les parents d’élèves menacent donc d’organiser plusieurs actions pour attirer l’attention des responsables quant à ce danger qui guette leurs enfants.

Selon les sources d’Al Massae, qui rapporte l’information dans son édition du 15 octobre, l’école en question - l’unique établissement scolaire du douar - ne peut pas accueillir les élèves dans son état actuel. Au-delà du manque de plusieurs services de base, les nombreuses fissures dans les murs de l’établissement sont annonciateurs d'une catasrophe imminente.

D’après les sources du quotidien, la délégation du ministère de l’éducation nationale a été saisie pour trouver une solution à ce problème. Mais, après avoir envoyé un comité d’examen, celle-ci a décidé de ne pas intervenir. Motif : moyens matériels insuffisants. La délégation s’est contentée de donner ses ordres au directeur de l’école pour fermer les quatre classes menaçant ruine. Une décision qui a complètement affecté le planning des cours, puisqu’il ne reste que quatre autres classes pour plus de 300 élèves.

Face à cette situation alarmante, les parents d’élèves appellent les responsables à intervenir le plus vite possible afin éviter un drame humain.

Par Ahmed Adoua
Le 15/10/2015 à 15h56