Sahara marocain: l’Espagne défend la centralité de l’ONU et ne fait aucune référence à un quelconque référendum

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, intervient à la 76e Assemblée générale de l'ONU, à New York, le 22 septembre 2021. . Eduardo Munoz - Pool/Getty Images/AFP

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a défendu hier soir, mercredi 22 septembre 2021, la centralité de l’ONU pour parvenir à une solution «politique, juste, durable et mutuellement acceptable» à la question du Sahara marocain sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le 23/09/2021 à 12h32

«Le gouvernement d’Espagne défend toujours la centralité des Nations unies et soutient les efforts du Secrétaire général de l’ONU pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable» à ce conflit, a souligné le responsable espagnol dans son intervention devant la 76e session de l’Assemblée générale des Nations unies, qui se tient à New York.

Pour la troisième année consécutive devant l'ONU, Pedro Sanchez n’a fait aucune allusion à la tenue d’un quelconque référendum pour la solution de ce différend.

Par Rahim Sefrioui
Le 23/09/2021 à 12h32