Retraites des parlementaires: Aziz Akhannouch critique le statu quo et appelle à une solution réaliste

Aziz Akhannouch.  . DR

Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et président du RNI, est mécontent de la manière avec laquelle est gérée l’affaire des retraites des parlementaires. Il a appelé à une solution juste et équitable. Les détails.

Le 13/01/2020 à 16h26

Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, et président du RNI, est mécontent de la manière avec laquelle est gérée la question des retraites des parlementaires.

Selon une source proche du président du RNI, ce dernier a reçu dernièrement Mohamed Hanine, président de l’Association des anciens parlementaires, ainsi que des membres du Bureau exécutif de cette association. Ils étaient venus se plaindre du manque de volonté pour résoudre ce dossier et déboucher sur une solution juste et équitable. Ce dossier, arguent les parlementaires concernés, traîne depuis trois ans. Ils se disent lésés dans leurs droits.

Aziz Akhannouch a affirmé qu’il fallait traiter ce dossier avec pragmatisme et responsabilité. Il a ajouté qu’il faut déboucher sur une solution, à l’instar de ce qui se fait dans le monde entier, quand des caisses de retraites se trouvent face à des difficultés similaires.

Pour Aziz Akhannouch, il est grand temps de trancher: soit liquider ce régime tout en préservant les droits de ceux qui y cotisaient ou alors le préserver en le réformant de manière à lui garantir pérennité et équilibre financier. «Il n’est pas logique de laisser cette situation perdurer. Et il faut trouver des solutions dans le cadre d’une collaboration entre le gouvernement et l’institution législative, qui doivent assumer ce que cela pourrait induire comme charges financières», a insisté Aziz Akhannouch.

Par Rahim Sefrioui
Le 13/01/2020 à 16h26