PJD: Driss El Azami, tête de liste dans l’arrondissement Fès-sud

Driss El Azami El Idrissi. . DR

Revue de presseKiosque360. Le maire de la ville de Fès compte bien mettre à profit ses fonctions pour renforcer sa présence face à des candidats du PAM tels que Slaouni, Abdelaziz Lebbar ou encore Abdelhamid Chabat, secrétaire général de l’Istiqlal.

Le 18/08/2016 à 21h02

Driss El Azami El Idrissi, ministre délégué auprès du ministre de l'Economie et des Finances chargé du Budget et maire de Fès, est désormais tête de liste du PJD dans l’arrondissement Fès-sud pour les prochaines élections.«La décision du secrétariat général du PJD de proposer El Azami met ainsi fin à la polémique autour de l’existence de plusieurs candidats en compétition», rapporte Assabah dans son numéro de ce vendredi 19 août.

Selon des sources du journal, El Azami, membre du secrétariat général du PJD, devrait contribuer à renforcer la position de son parti dans la capitale spirituelle du royaume.Quant à Mohamed Abdellaoui, parlementaire du PJD et homme d’affaires connu dans le secteur de l’enseignement privé, il confirme son absence de la liste des candidats aux prochaines élections. En effet, il a déjà à son actif deux mandats parlementaires, un mandat de président d’arrondissement et un quatrième mandat de vice-président de la Chambre de commerce, d’industrie et des services.

«Le parti a de fortes chances de remporter deux sièges dans l’arrondissement de Fès-sud», a déclaré Abdellaoui à Assaabah. Pour ce parlementaire, le départ de Slaouni et de ceux qui l'ont suivi pour rejoindre le Parti Authenticité et modernité (PAM), n’aura pas d’impact sur la position du parti.

Par Abdelhafid Lagzouli
Le 18/08/2016 à 21h02