Maroc-Pays-Bas: «le royaume, pays souverain, ne tolérera aucune ingérence dans ses affaires internes» (El Malki)

La délégation parlementaire néerlandaise reçue, lundi 24 février, au Parlement marocain. . DR

Nouveau rappel à l’ordre du Maroc dans ses relations avec ses partenaires étrangers, dont les Pays-Bas. Le royaume du Maroc, par la voix de Habib El Malki, a affirmé qu’il ne tolérera aucune ingérence étrangère dans ses affaires internes.

Le 25/02/2020 à 14h31

«Pays souverain, le Maroc ne tolèrera aucune ingérence dans ses affaires internes». Tel est le principal message transmis par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, à une délégation parlementaire néerlandaise qu’il recevait, lundi 24 février au siège du Parlement.

Habib El Malki a affirmé devant cette délégation, conduite par Hayke Veldman, vice-président de la Commission du commerce extérieur et de la coopération pour le développement au parlement néerlandais, que l’Europe passait par une période décisive, après le Brexit. De ce fait, a-t-il ajouté, les Pays-Bas, en tant que pays fondateur de l’UE, feraient mieux de donner toute la priorité à ce sujet au lieu de s’intéresser aux problèmes, qui ne les concernent pas, d’autres contrées.

Le président de la Chambre des représentants a expliqué à la délégation parlementaire néerlandaise que beaucoup d’élus des Pays-Bas ne connaissent pas la situation politique, sociale et économique du Maroc. Cette situation pousse certains d’entre eux à émettre des jugements manquant d’objectivité, là où d’autres utilisent le Maroc comme une carte électorale.

«Nous croyons au dialogue démocratique. Pays souverain, le Maroc ne permettra à aucune partie de s’immiscer dans ses affaires internes», a ajouté Habib El Malki, lors de cette réunion à laquelle a assisté Désirée Bonis, l’ambassadrice des Pays-Bas à Rabat.

Par Mohammed Boudarham
Le 25/02/2020 à 14h31