L'Istiqlal et le PPS veulent sceller une alliance

Nabil Benabdallah et Nizar Baraka, respectivement SG du PPS et du Parti de l'Istiqlal.  . DR

L’Istiqlal et le Parti du progrès et du socialisme (PPS), tous les deux dans l’opposition, vont-ils sceller une alliance?

Le 10/02/2020 à 18h15

Tout laisse croire que les deux partis ont décidé de se concerter et de consolider leurs futures actions en vue d'une alliance. Des délégations de l’Istiqlal et du PPS, conduites respectivement par Nizar Baraka et Nabil Benabdellah, ont décidé de se réunir ce lundi soir pour tisser des liens communs.

La réunion doit se tenir au domicile de Nizar Baraka, situé à Hay Ryad à Rabat.

Les deux délégations partageront un dîner offert par leur hôte.

"Plus qu'un rapprochement, on veut une alliance", a affirmé un dirigeant du PPS en soulignant que le parti de la Balance partage aussi cette volonté. Et d'ajouter: "les relations ont toujours été fructueuses notamment à l'époque de la Koutla, le bloc démocratique qui regroupait dans les années 1980 et 1990, l'Istiqlal, le PPS, l'USFP et l'OADP".

Par Chakir Alaoui
Le 10/02/2020 à 18h15