Immigration clandestine: le président canarien fait part de sa «préoccupation» au consul général du Maroc

Des membres de la Croix-Rouge apportant des soins à des migrants, le 9 octobre 2020 aux Canaries (Espagne).  . AFP

Le président du gouvernement régional des Iles Canaries, Angel Victor Torres, a transmis, mercredi, au Consul général du Maroc à Las Palmas, Ahmed Moussa, la «préoccupation» de son gouvernement face à la hausse de migrants clandestins venant de pays «maghrébins et du Maroc» aux côtes canariennes.

Le 22/10/2020 à 08h24

Les flux migratoires illégaux provenant des pays maghrébins et du Maroc sont «préoccupants», d’où la nécessité de trouver des solutions à cette problématique, a souligné Torres dans une déclaration à la presse au terme d’une réunion avec Moussa.

Pour cette raison, Torres a indiqué avoir demandé au diplomate marocain d’effectuer une visite au Maroc pour évoquer avec les autorités marocaines la question migratoire et d’autres sujets d’intérêt commun. «Je dois être au Maroc le plus tôt possible», a-t-il insisté.

S’agissant de la délimitation de l’espace maritime par le Maroc, Torres a relevé avoir transmis à Moussa la position du gouvernement canarien consistant à procéder à cette démarche sur la base d’un «accord mutuel» avec l’exécutif régional.

Il est à signaler que Ahmed Moussa a été convoqué d’urgence par le président canarien pour évoquer ces questions et demander la mise en place des démarches nécessaires pour une éventuelle prochaine visite au Maroc.

Par Ayoub Khattabi
Le 22/10/2020 à 08h24