Hassan El Fad Vs Ahmed Boulane: un clash 2.0 sur fond de règlement de comptes

L'humoriste Hassan El Fad et le réalisateur Ahmed Boulane. Photomontage. . DR

Ahmed Boulane insulte le travail de Hassan El Fad et ce dernier le corrige. Cela se passe via des publications interposées sur Facebook. Le360 a cherché à comprendre les raisons de cette guerre numérique entre les deux artistes.

Le 21/04/2022 à 22h15

Entre Hassan El Fad et Ahmed Boulane rien ne va plus. Alors que sa capsule Ti Ra Ti, avec Mounia Lemkimel, caracole en tête des audiences du ramadan sur 2M, vue par 10.814.000 téléspectateurs au 14 avril, Hassan El Fad a été insulté par Ahmed Boulane sur Facebook.

Ce réalisateur marocain, auteur de Ali, Rabiaa et les autres, et connu pour son humour caustique et son attitude souvent très «rentre dedans», aurait posté un avis à propos Ti Ra Ti sur le mur du cinéaste Abdesslam Kelai qui l'aurait supprimé.

Bonjour Si Ahmed Tiens! (pourquoi.. ) Afin de marquer le début d'une phrase , il est impératif d'employer la...

Posted by Hassan El Fad on Wednesday, April 20, 2022

Ahmed Boulane a alors réagi et posté un message sur un profil Facebook portant son nom: «Pourquoi tu m’a censurer en supriment mon avis sur dak la7mar dial Hassan El Fad qui fait de la merde ».

Il n’en fallait pas plus pour provoquer Hassan El Fad, qui dans une démarche très académique qu’on lui connaît, lui a fait la leçon et l'a corrigé.

Le comédien et humoriste marocain a d’abord commencé par reprocher à Ahmed Boulane ses fautes de français, mot par mot, avant de finir avec une information de taille et qui, selon Hassan El Fad, justifie ce post haineux à son égard.

«Le film La Isla del perejil, un long-métrage de Ahmed Boulane, Un scénario sensationnaliste portant naïvement une thématique à succès facile, des dialogues simplistes avec un traitement disloqué… Le résultat est un joli petit navet dans lequel Hassan El Fad a eu raison de refuser le premier rôle…».

Contacté par Le360, Ahmed Boulane s'est d'emblée défendu en expliquant que le profil à son nom ne lui appartient pas, qu'il s'agit d’un faux profil. «Ce n’est pas moi», a-t-il déclaré. Puis, spontanément, il s'est lancé dans un commentaire en avouant et assumant le fait qu’il fait des erreurs de français, mais qu’il maitrise mieux l’italien que la langue de Molière. «Il me reproche mon français… Il fait l’instituteur, mais moi je parle quatre langues et je maîtrise mieux l’italien que le français», s'est ainsi justifié Ahmed Boulane.

Hassan El Fad, lui aussi interrogé par Le360 sur le sujet, explique que Ahmed Boulane a eu cette attitude parce qu'il (El Fad, NDLR) n’a pas voulu travailler à ses côtés. Ahmed Boulane déclare, pour sa part, que Hassan El Fad n’a pas accepté le fait d’avoir été écarté de ce projet de film La Isla del perejil, en 2013. «J’ai changé d’avis et j’ai choisi Ferkous à sa place et qui est beaucoup plus professionnel et non pas prisonnier de son égo comme l’est Hassan El Fad. Depuis il ne me parle plus…», détaille le réalisateur.

Hassan El Fad nous a répondu que tout cela n’est que pur mensonge. «Il m’avait envoyé le scénario, et je n’avais pas accepté de jouer dans ce film. La preuve, je garde toujours une copie de mon message dans lequel je m'excuse de ne pas pouvoir participer à ce film». Dans ce mail daté du 2 septembre 2013, et dont Le360 a pu obtenir copie, Hassan El Fad a en effet écrit: «je ne peux, hélas, pas prendre part à ton projet malgré le fait que j'ai apprécié aussi bien l'idée que la dernière version du scénario que j'ai lu avec intérêt».

Hassan El Fad a également ajouté que l'histoire du faux profil d'Ahmed Boulane est aussi un autre mensonge. «Il ment doublement».

Pour Hassan El Fad, une chose est claire. Tous ceux qui n'ont pas pu «se sucrer sur son dos» lorsqu'il a refusé de travailler pour eux, nourrissent une certaine animosité à son égard et n’ont de cesse de le critiquer. C’est en tout cas ce qu’il a confié en exclusivité dans un entretien pour Le360 qui sera diffusé très prochainement.

Par Qods Chabaa
Le 21/04/2022 à 22h15