Vidéo. Lancement d'un programme de soutien à la décarbonation des TPME

Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Économie verte et numérique. . le360

L'Etat a mis un milliard de dirhams sur la table pour aider les Très petites et moyennes entreprises (TPME) à développer "une croissance verte", en abandonnant leurs outils de travail utilisant des énergies fossiles au profit des énergies renouvelables.

Le 26/01/2021 à 14h02

Un programme dit "Tatwir croissance verte" pour l'appui à la décarbonation des TPME a été lancé ce mardi 26 janvier 2021, à l'initiative du ministère de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique, en partenariat avec l'Agence marocaine pour l'efficacité énergétique (AMEE). L'opération de lancement a été présidée respectivement par le ministre Moulay Hafid Elalamy et le directeur général de l'AMEE, Saïd Mouline.

"Les bases de la décarbonation ont été jetées depuis plusieurs années par le roi Mohammed VI. C'est une chance de pouvoir travailler sur cette stratégie de décarbonation", a commenté Moulay Hafid Elalamy en insistant sur le fait que notre industrie doit tout de suite se mettre à la croissance verte pour pouvoir préserver son commerce avec les pays européens. "Il faut vite travailler car 65% de nos ventes à l'étranger se font avec l'Europe, sinon nos produits resteront sur le carreau", a affirmé le ministre.

Saïd Mouline a abondé dans le même sens en expliquant que le plan de relance industrielle 2021-2023 vise dans ses axes à positionner le Maroc comme base industrielle décarbornisée.

Selon le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Economie verte et numérique, "Tatwir croissance verte cible les projet de croissance verte sur trois axes fondamentaux".

Il s'agit "des projets de transition énergétique portant notamment sur l'optimisation des pratiques et des performances énergétiques des équipements et l'utilisation des énergies renouvelables".

Le deuxième axe concerne "des projets d'amorçage de filières industrielles vertes saisissant les nouvelles opportunités de marché (production d'équipement de recyclage industriel, production de chauffe-eau solaires et photovoltaïques, produits d'isolation thermique...).

Quant au troisième axe, il cible les projets d'innovation et de développement de produits éco-conçus ayant une empreinte carbone positive (véhicule hybride ou électrique, moto électrique, produits bio, produits à base de matières recyclées..).

Ce programme d'appui permet une aide au financement des équipements industriels allant jusqu'à 30%. Il offre aussi une aide remboursable de 5% pour contribuer au financement des nouvelles filières industrielles vertes. Le 3ème point d'appui prévoit une prise en charge allant jusqu'à 50% des dépenses engagées en matière d'innovation et de développement de produits. Enfin, le programme décide de prendre en charge jusqu'à 80% pour les PME et 90% pour les TPE les dépenses liées aux actions de conseil et des expertises techniques. Ces expertises portent notamment sur les audits et diagnostics énergétiques et environnementaux.

Par Mohamed Chakir Alaoui et Yassine Benmini
Le 26/01/2021 à 14h02