Usine Renault Tanger: c'est la ligne 2, produisant la nouvelle Dacia Sandero, qui fermera trois jours

L'usine Renault de Tanger . DR

Face à la pénurie de semi-conducteurs, c’est la ligne 2 de l’usine de Renault à Tanger, dédiée à la fabrication de la nouvelle Dacia Sandero, qui sera suspendue pour une période de trois jours, entre le 8 et le 14 février, apprend Le360 auprès d’une source autorisée à Renault Maroc.

Le 08/02/2021 à 12h35

Comme Le360 l'expliquait dans un précédent article, le groupe Renault a décidé de suspendre sur deux à trois jours, durant la semaine du 8 février au 14 février, la production de ses véhicules dans trois de ses sites, à savoir Sandouville (en France, en Seine Maritime), Pitesti (en Roumanie) et Tanger au Maroc.

Dans le cas de Tanger, c’est précisément la ligne 2 de l’usine, dédiée à la fabrication de la nouvelle Dacia Sandero, l’un des best-sellers du constructeur, qui sera suspendue pour une période de trois jours au cours de cette semaine, a appris Le360 auprès d’une source autorisée à Renault Maroc. La date à partir de laquelle cette ligne de production sera interrompue, n’a toutefois pas été communiquée.

«Nous sommes en train de suivre de très près l’évolution de la situation», commente cette source, qui rappelle que l’ensemble des constructeurs automobiles dans le monde ont eux aussi pris des décisions similaires, devant la pénurie de semi-conducteurs en provenance d’Asie.

En effet, de nombreux autres constructeurs automobiles, comme Ford, Toyota ou Volkswagen, ont dû prendre des mesures identiques pour réduire leur production, dans le contexte de cette pénurie de composants électroniques. Le constructeur américain General Motors a ainsi annoncé qu'il allait réduire la cadence de sa production dans quatre de ses usines, dont trois en Amérique du Nord et une en Corée du Sud.

Du côté du groupe PSA, l'usine Opel d'Eisenach était fermée vendredi dernier, à cause d'un manque de puces électroniques, les lignes de Saragosse ayant, elles, été arrêtées pour la même raison jeudi et vendredi derniers.

Pour Renault, la décision de suspendre partiellement la ligne 2 de l’usine de Tanger est une nouvelle épreuve pour le constructeur français, après une année 2020 marquée par les effets négatifs du Covid-19 sur la production et sur les exportations. Celles-ci ont atteint 247.951 véhicules en 2020, en baisse de 30% par rapport à 2019.

Pour 2021, l’optimisme était jusqu’alors de mise pour Renault Maroc, notamment grâce au lancement de la production au Maroc de la troisième génération des modèles Dacia, à savoir Sandero, Sandero Stepway et Logan.

Mais la pénurie de semi-conducteurs, dont les constructeurs automobiles sont de plus en plus friands pour équiper leurs véhicules en systèmes électroniques, devrait selon toute vraisemblance retarder la relance.

Les principaux fournisseurs de semi-conducteurs expliquent cette pénurie par le fait que la production automobile a rebondi plus rapidement que prévu à la suite de la pandémie, ce qui occasionne des retards dans les livraisons. Dans le même temps, les commandes de semi-conducteurs pour les consoles de jeux et les ordinateurs ont explosé, mettant sous tension la production, notamment à Taïwan et en Chine.

Par Amine El Kadiri
Le 08/02/2021 à 12h35