Protection du climat: le Maroc toujours dans le top 10 mondial

Une partie du complexe solaire Noor Ouarzazate, vu du ciel.  . Adil Gadrouz / Le360

Le Maroc se classe au sixième rang mondial de l’édition 2023 de l’Indice de performance du changement climatique. Le Royaume est devancé seulement par le Danemark, l’Estonie, les Philippines, l’Inde et les Pays-Bas dans ce prestigieux classement.

Le 10/12/2023 à 11h38

La dernière édition du Climate Change Performance Index (Indice de performance du changement climatique, CCPI) classe le Royaume dans le peloton de tête des pays qui entreprennent le plus d’efforts pour atténuer le réchauffement climatique, conformément à l’Accord de Paris sur le climat, adopté le 12 décembre 2015 à l’issue des négociations de la COP21.

Sur les 67 pays étudiés, le Maroc se classe 9ème mondial avec un score global de 69,82 points. Il est à noter que le CCPI n’attribue pas les trois premières places du classement, estimant qu’«aucun pays au monde n’est assez performant dans toutes les catégories d’indices pour obtenir une note globale très élevée». Le Maroc est donc 6ème, devant des pays comme les États-Unis, la France, l’Allemagne, l’Espagne, la Chine, ou encore le Japon.

Sur le plan continental, le Royaume est de loin le pays le plus performant, devant le Nigeria (17ème), l’Égypte (22ème), l’Afrique du Sud (45ème) et l’Algérie (54ème).

Le Maroc reçoit des notes moyennes dans les catégories «énergies renouvelables» et «politique climatique», tout en obtenant une note élevée dans celles relatives aux «émissions de gaz à effet de serre» et à la «consommation d’énergie». Ce classement en tant que pays très performant est dû «à ses faibles émissions de gaz à effet de serre, à sa tendance vers une plus grande efficacité énergétique et à ses progrès dans la production d’énergies renouvelables», ont commenté les auteurs du rapport.

Les experts notent également que le Maroc est reconnu comme un acteur actif et solidaire de la politique climatique internationale. Ils demandent des politiques permettant de réduire les combustibles fossiles et de protéger l’environnement.

Publié annuellement depuis 2005, à l’initiative de Germanwatch, NewClimate Institute et Climate Action Network International, le CCPI est un outil de surveillance indépendant pour suivre les performances de protection climatique de plus de 60 pays. Il vise à améliorer la transparence de la politique climatique internationale et permet de comparer les efforts et les progrès de chaque pays en matière de protection du climat.

Par Ayoub Khattabi
Le 10/12/2023 à 11h38