Promotion de l’investissement: voici les priorités du gouvernement Akhannouch

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a réuni plusieurs ministres ce mercredi 27 octobre pour discuter du dossier de l'investissement . DR

Revue de presseKiosque360. Le gouvernement Akhannouch ne ménage aucun effort en matière de promotion des investissements au Maroc. Une réunion gouvernementale s’est tenue le 28 octobre dans ce sens. Les détails.

Le 28/10/2021 à 18h35

Dans sa livraison de ce vendredi, Aujourd’hui Le Maroc s’intéresse à la promotion des investissements au Maroc. Le journal rapporte ainsi que le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé une réunion gouvernementale dédiée à la question de l’investissement le 28 octobre.

A l’occasion de cette réunion, le chef du gouvernement a réaffirmé ses priorités en matière de promotion de l’investissement. «Le gouvernement exploitera ses capacités pour stimuler l’investissement et attirer les investisseurs», a-t-il laissé entendre. Il a rappelé que les moyens de stimuler l’investissement, notamment dans le secteur privé, avaient été examinés au cours de cette réunion qui fait suite au Conseil des ministres présidé par S.M le Roi, le 17 octobre à Fès, qui a mis en évidence la nécessité de consolider les bases de la relance de l’économie nationale.

Notons que le chef du gouvernement a souligné que la promotion des Centres régionaux d’investissement (CRI), la résolution des obstacles auxquels les investisseurs pourraient faire face et l’accompagnement des entreprises afin de créer des emplois ont aussi été évoqués. Il a aussi rappelé que le projet de loi de Finances comprend d’importants programmes qui contribuent à cet effort.

Aujourd’hui Le Maroc fait remarquer que le ministre délégué chargé de l’investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, a, pour sa part, souligné que cette réunion très importante s’est tenue pour relancer et redynamiser l’investissement productif qui crée de l’emploi au Maroc. «Nous poussons à agir en particulier pour faire sortir la charte des investissements, une action entreprise en parfaite concertation avec les Centres régionaux d’investissement. Il a également été question de l’opérationnalisation du Fonds Mohammed VI pour l’investissement pour lequel une dotation de 15 milliards de dirhams avait déjà été affectée dans le cadre de la loi de Finances précédente» a-t-il fait observer, ajoutant que ce fonds fera l’objet d’un renforcement de 30 milliards de DH supplémentaires, en coordination avec les différents départements ministériels pour une parfaite convergence des politiques publiques.

Le journal précise que compte tenu de l’importance de cette réunion, plusieurs ministres y ont pris part. Pour rappel, le flux net des investissements directs étrangers (IDE) a atteint près de 12,56 milliards de DH sur les huit premiers mois de cette année, soit une hausse de 16,9% par rapport à la même période un an auparavant, selon l’Office des changes.

Par Ismail Benbaba
Le 28/10/2021 à 18h35