Plus de 9,19 millions de mouvements de passage aux frontières recensés au 15 juillet

Des passagers à l’aéroport Casablanca-Mohammed V.

Des passagers à l’aéroport Casablanca-Mohammed V. . MAP

Revue de presseKiosque360. Les mouvements de passage aux frontières ont bandit en 2022 après deux années marquées par les restrictions des déplacements liées à la pandémie du covid-19. Cet article est une revue de presse du quotidien Aujourd’hui Le Maroc.

Le 02/08/2022 à 22h15

La police des postes-frontière a enregistré plus 9,19 millions de mouvements de passage aux différents ports maritimes, aéroports civils et postes terrestres au 15 juillet 2022. Ce qui représente une hausse considérable par rapport aux deux années précédentes marquées par les restrictions liées au coronavirus. 2020 et 2021 ont respectivement enregistré 7,39 et 8,40 millions de mouvements de passage sur les douze mois. A titre de comparaison, l’année 2019 a enregistré plus de 29 millions de mouvements de passage, rapporte le quotidien Aujourd’hui Le Maroc dans sa parution du mercredi 3 août.

Ces chiffres ont été dévoilés par la Revue de la police qui, dans son dernier numéro, a consacré sa couverture à la police des postes frontières. Outre les mouvements de passage, le numéro dévoile également les chiffres de la lutte contre le trafic de drogue. On apprend ainsi que plus de 135 tonnes de chira, 1,473 tonnes de cocaïne et 1,78 million de comprimés psychotropes ont été saisis dans le seul port de Tanger Med entre les années 2018 et 2019.

Des saisies importantes qui sont à mettre à l’actif de la DGSN, dotée d’importants moyens technologiques et humains qu’elle déploie afin de mener à bien ses missions. «Il faut préciser que les nouvelles technologies déployées ont eu une incidence importante sur la diminution des cas de trafic de drogues. Je citerais à titre d’exemple, les body scan corporels, qui ont permis une nette régression du trafic de drogues par le mode dit « In-Corpore » », a indiqué le contrôleur général chef de la division de la police des postes frontières, Abdessamad El Affas. 

Par Fayçal Ismaili
Le 02/08/2022 à 22h15