Marquage fiscal: SICPA Maroc inaugure un nouveau centre de codage de vignettes hautement sécurisées

SICPA Maroc a inauguré mercredi 1er juin 2022, son nouveau centre de codage de vignettes fiscales hautement sécurisées à la zone industrielle de Aïn Sebaâ Bernoussi, à Casablanca.  . Said Bouchrit / Le360

Le 01/06/2022 à 19h48

VidéoSICPA Maroc a inauguré ce mercredi 1er juin 2022, son nouveau centre de codage de vignettes fiscales à la zone industrielle de Aïn Sebaâ Bernoussi, à Casablanca. Hautement sécurisées, ces vignettes sont utilisées pour marquer les boissons alcoolisées, cigarettes, sodas… importés.

S’étalant sur une superficie de 4.800 m2, le nouveau centre de codage de SICPA Maroc permet d’imprimer grâce à des outils industriels hautement technologiques des codes uniques hautement sécurisés.

Ces codes sont imprimés par la suite sur des vignettes fiscales utilisées pour marquer les boissons alcoolisées, cigarettes, bières et autres sodas importés, dans le cadre du système SAMID (Système automatisé de marquage intégré en douane), afin d’assurer la traçabilité de la collecte des taxes et prévenir la fraude et la contrebande.

«L'inauguration de ce nouveau centre est une étape symbolique importante dans l'histoire des liens qui unissent le Maroc et SICPA. Plus que jamais, le Maroc est un pays essentiel pour le développement de SICPA en Afrique. Nos racines sont profondes car le Maroc est le premier pays africain à avoir adopté un système de traçabilité moderne», a déclaré à cette occasion Eric Besson, président de SICPA Maroc.

Les codes imprimés contiennent de l’information sécurisée lisible par machine et des caractéristiques de personnalisation pour des informations lisibles à l’œil nu. Toutes les machines sont équipées de hautes technologies d’impression digitale avec de l’encre visible et invisible et un système de contrôle qualité pour s’assurer de la conformité des marquages aux standards d’impression requis par l’industrie fiduciaire.

Le parc de machines du centre de codage permet de coder actuellement environ 3.2 milliards de vignettes destinées au Maroc et à d'autres pays d'Afrique. D'autres investissements sont planifiés pour offrir, dans un deuxième temps, des capacités supplémentaires de codage pouvant atteindre une production de 5 milliards de vignettes par an.

L'impression elle-même des vignettes fiscales hautement sécurisées pour le Maroc a été confiée à un imprimeur local marocain. Un support technique particulier a été assuré pour la mise en place et la montée en compétence de cet imprimeur dans le domaine technologique de l'impression de haute sécurité.

SICPA Maroc, qui comprend un effectif de plus de 130 collaborateurs marocains, gère et opère depuis 2010, pour le compte de l’ADII, le système SICPATRACE, pour les produits fabriqués au Maroc ainsi que ceux importés. Plus de 80 ingénieurs et techniciens de service sont affectés sur près de 40 sites de production pour assurer la maintenance préventive et corrective de l’ensemble des équipements installés pour marquer chacun des produits sur chaque ligne de production.

«Cette inauguration est le couronnement d’un long cheminement de plusieurs années de travail de conception, de mise en place et d’adaptation continu, pour la mise en œuvre d’une solution de marquage fiscale marocaine conforme à nos attentes, et qui nous permet de connaître en temps réel la production de marchandises soumises à la taxe intérieur de consommation, de faire des prévisions de recettes, de garantir une certaine traçabilité et de faciliter les contrôles douaniers», a souligné pour sa part le DG de l’ADII, Nabyl Lakhdar.

Cet évènement a été également l’occasion de signer un nouveau partenariat entre SICPA Maroc et l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE), afin de réduire l’impact des opérations du groupe sur l’environnement. Cette convention porte notamment sur l’installation de panneaux solaires au sein du site de Aïn Sebaâ Bernoussi.

Par Safae Hadri et Said Bouchrit
Le 01/06/2022 à 19h48