Liaisons aériennes, transport maritime: de nouvelles précisions

Un avion de la compagnie nationale, Royal Air Maroc. . DR

Revue de presseKiosque360. Face à une affluence record, Royal air Maroc (RAM) apporte des précisions sur les facilités prévues dans le cadre du dispositif exceptionnel mis en place pour faciliter le retour des MRE. Quant au transport maritime, une forte baisse des tarifs vient d’être dévoilée. Les détails.

Le 15/06/2021 à 20h23

Royal Air Maroc (RAM) annonce que plus de 70 % de la capacité mise en place est encore disponible à la vente. En effet, la compagnie aérienne a fait face à une affluence record sur ses plateformes, comme le rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 16 juin. En application des Hautes Instructions Royales, elle propose des tarifs exceptionnels pour faciliter le retour des MRE. Ainsi, même si certains vols sont saturés, la compagnie aérienne encourage ses clients à rechercher des dates alternatives.

Autre précision sur les facilités prévues: les billets émis jusqu’au 13 juin. RAM assure que les clients peuvent bénéficier des conditions commerciales spécifiques à travers un remboursement du montant du billet sous forme d’un avoir utilisable ultérieurement sur ses vols, valable 12 mois et remboursable en numéraire à l’expiration de sa validité. Et «à titre exceptionnel, la date de validité peut s’étendre jusqu’au 31 mars 2022 au lieu du 31 octobre 2021 prévu initialement (une différence tarifaire peut être appliquée)», poursuit la compagnie aérienne.

Du côté du transport maritime, les tarifs de la traversée Europe/Maroc baisseront fortement, comme l’annonce la Direction de la marine marchande, relevant du ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau. A titre d’exemple, les prix de référence des billets aller/retour avec voiture sont désormais à 995 euros pour une famille de 4 personnes pour les lignes long-courriers et à 450 euros pour les lignes moyen-courriers.

Le ministère annonce également que des discussions sont en cours avec les autorités portugaises pour «faire du port de Portimao un port d’embarquement, en ouvrant de nouvelles lignes maritimes depuis ce port Tanger-Med». Le département a aussi fait savoir que les compagnies de transport maritime sont incitées à augmenter le nombre de rotations, et ainsi la capacité de transit.

Par Fayçal Ismaili
Le 15/06/2021 à 20h23