Les investissements directs marocains en Afrique ont le vent en poupe

Maroc Numeric Fund II étend sa stratégie d'investissement pour inclure les startups de la diaspora marocaine.  . DR

Revue de presseKiosque360. La 5e édition du Baromètre annuel, établi par le groupe Havas, indique que le Maroc occupe la 5e position du classement en matière d’investissements en Afrique. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Les Inspirations Eco.

Le 25/08/2022 à 21h15

Le Maroc continue de conforter sa position d’investisseur dynamique en Afrique. La 5e édition du Baromètre annuel, établi par le groupe Havas, indique que le Maroc occupe la 5e position du classement en matière d’investissements en Afrique, indique Les Inspirations Eco.

Au titre du premier trimestre de l’année 2022, les investissements directs marocains à l’étranger (IDME) se situent à 4,5 MMDH, affichant une baisse de 15% ou -797 MDH par rapport à la même période de l’année précédente.

Sur l’année 2021, les IDME ont atteint 18,2 MMDH, soit une hausse de 10,6 MMDH sur un an. Ainsi, le flux net a réalisé une évolution de 4,5%. En termes de secteur, ce sont les activités financières et d’assurance qui s'accaparent la part du lion avec un montant global investi de 2,6 MMDH.

L’industrie vient en deuxième position et l’Égypte occupe le 5e rang parmi les principales destinations. Pour rappel, les statistiques de l’Office des changes montrent que l’Afrique constitue la principale destination des investissements directs marocains à l’étranger avec une part de 58,1%, contre 58,5% en 2020 et 57,7% en 2019.

Selon les chiffres de l’Office des changes de l’année 2021, les investissements directs marocains à l’étranger (IDME) se sont élevés à 1,2 milliard de dirhams en Côte d’Ivoire, qui se place en tête de peloton des pays destinataires, lit-on dans le quotidien. Dans le classement Havas, le Royaume est suivi de l’Égypte qui a accumulé des investissements globaux de l’ordre de 465 MDH. Cette tendance s’est poursuivie durant le premier trimestre 2022, notamment pour l’Égypte.

Les données actualisées montrent d’ailleurs que le Maroc est le 7e investisseur arabe dans ce pays. C’est ce qui ressort de la dernière note publiée par la Banque centrale égyptienne, laquelle met en exergue le montant des investissements qui s’élève à 6,3 milliards de dollars (MM$) d’investissements directs nets au cours de la période allant de juillet 2021 à mars 2022.

Par rapport à une année auparavant (2,3 MM$), ces IDME ont évolué de 172%. Et ce sont les Émirats Arabes Unis qui se positionnent en haut de la liste avec 2,67 MM$ au troisième trimestre, contre 1,47 MM$, soit plus de 83% en un trimestre.

Par Nabil Ouzzane
Le 25/08/2022 à 21h15