Légère baisse du prix de l’or au Maroc hier, mardi 22 mars 2022: les bijoutiers reprennent espoir

Une légère baisse du prix du gramme d’or a été observée sur le marché marocain, le 22 mars 2022. . Said Bouchrit / Le360 (capture image vidéo)

Hier, mardi 22 mars 2022, une légère baisse a été observée sur le prix du gramme d’or, sur le marché marocain. Après avoir atteint un record de 493,03 DH le gramme (pour l'or à 18 carats), le 9 mars dernier, le cours s’affiche aujourd’hui à 452, 38 DH le gramme, soit une baisse de 40,65 DH...

Le 23/03/2022 à 09h23

Après la tendance baissière observée depuis quelques jours, Mohamed Majid Lahrichi, secrétaire général de la Fédération marocaine des bijoutiers, et joaillier de son métier, dont la boutique se trouve dans l'un des centres commerciaux du Maârif, à Casablanca, affirme qu’à l’heure actuelle, ses confrères commencent à reprendre espoir.

C’est aussi le cas des Marocaines, qui reprennent prudemment leurs habitudes d'investir leurs économies dans des bijoux en or.

Les bijoutiers marocains ont en effet de quoi être rassurés: le cours de l’or à 18 carats au Maroc a légèrement baissé, s'établissant à 452,38 DH le gramme, hier, mardi 22 mars 2022, alors qu'il s'établissait à 493,03 DH le gramme le 9 mars dernier.

Il s'agit là d'une légère baisse, de l'ordre de 40,65 DH. Parmi les nombreuses conséquences du conflit entre la Russie et l’Ukraine, enclenché le jeudi 24 février 2022, il y a eu la hausse du cours de l’or dans les marchés mondiaux, qui s'est en partie répercutée dans le prix des bijoux au Maroc. 

© Copyright : Gold price Data

Mohamed Majid Lahrichi, secrétaire général de la Fédération marocaine des bijoutiers, confirme cette inflexion de la courbe du marché de l’or.

«Le prix du gramme d’or à 18 carats a baissé de presque 45 DH, passant approximativement à 450 DH au lieu de 496 DH au tout début du conflit ukraino-russe. Aujourd’hui, les artisans et les bijoutiers peuvent reprendre leurs activités de fabrication et de vente. Les clients, quant à eux, peuvent également acheter, ce qui ne leur était pas possible il y a quelques semaines en raison de la flambée du cour de l’or», confirme-t-il.

Ce bijoutier, qui exerce son métier depuis quarante ans, à l’époque où l’or de 18 carats était coté à 70 dirhams le gramme, tient à rappeler que le prix du gramme au Maroc ne suit pas complètement les tendances mondiales. «Par moment, le coût du gramme au Maroc peut dépasser celui affiché à l’international, comme il y a des jours où il peut lui être inférieur», explique-t-il.

Par Yousra Adli et Said Bouchrit
Le 23/03/2022 à 09h23