Le projet de rachat d’Aïn Ifrane par Mutandis soumis à l’examen du Conseil de la concurrence

Ahmed Rahhou, président du Conseil de la Concurrence.. DR

Le projet d’acquisition par Mutandis de l’activité eau minérale de la Société des boissons du Maroc, qui produit et commercialise l’eau minérale naturelle Aïn Ifrane, a été récemment notifié au Conseil de la concurrence.

Le 26/04/2023 à 21h32

Le Conseil de la concurrence a récemment été notifié d’une opération de concentration concernant le projet d’acquisition de la totalité des actions du capital social et des droits de vote de la société Euro-Africaine des Eaux SA (EAE) par la société Distra SA, apprend-on d’un communiqué de l’instance dirigée par Ahmed Rahhou.

Selon le résumé non confidentiel fourni par les parties notifiantes, Distra SA, filiale détenue à 100% par Mutandis, est une société anonyme de droit marocain spécialisée dans la fabrication et la vente de biens de consommation courante. EAE, quant à elle, est une société anonyme de droit marocain spécialisée dans la production et la commercialisation de l’eau minérale naturelle Aïn Ifrane.

Cette opération de concentration permettrait à Distra de détenir le contrôle exclusif de la société EAE, ce qui pourrait avoir un impact sur le marché de la production et de la commercialisation des eaux embouteillées au Maroc. Les tiers intéressés ont donc la possibilité de faire part de leurs observations dans les 10 jours suivant la publication du communiqué du Conseil de la concurrence.

Cette disposition, rappelle l’instance, a été faite conformément à la loi 104-12 relative à la liberté des prix et de la concurrence ainsi qu’au décret n°2-14-652 pris pour son application.

Par Majda Benthami
Le 26/04/2023 à 21h32