Le président de l’ANRE et le ministre italien de l’Énergie lancent le Forum des présidents des régulateurs de l’énergie méditerranéens

Une photo de famille des présidents des régulateurs de l’énergie méditerranéens en Sicile.

Le président de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) Abdellatif Bardach, également président de l’Association des régulateurs méditerranéens MEDREG, et le ministre italien de l’Environnement et la sécurité énergétique, Gilberto Pichetto Fratin, ont inauguré le Forum des présidents des régulateurs de l’énergie méditerranéens en Sicile.

Le 14/06/2024 à 09h46

Aux côtés du ministre italien de l’Énergie, Gilberto Pichetto Fratin, et de son homologue libanais Walid Fayad, le président de l’Autorité nationale de régulation de l’électricité (ANRE) Abdellatif Bardach, en sa qualité de président de l’Association des régulateurs méditerranéens MEDREG, a inauguré la 4ème session du forum des présidents des régulateurs de l’énergie méditerranéens, qui s’est tenue sur le site historique de Sélinonte en Italie

L’événement a connu la participation de représentants gouvernementaux et parlementaires, ainsi que de gestionnaires du réseau de transport d’énergie et du secteur privé, accueillis par les présidents des régulateurs d’énergie, couvrant l’ensemble du spectre énergétique de la région. Les discussions ont porté sur l’amélioration des infrastructures énergétiques et l’intégration des systèmes à travers la région, explorant des innovations comme les réseaux intelligents, la mobilité électrique et le développement de l’hydrogène vert.

Le leadership du Maroc a été particulièrement mis en avant lors des discussions, soulignant la vision stratégique du roi Mohammed VI, qui a lancé et promu une vision d’unité méditerranéenne, axée sur la coopération transfrontalière et des solutions énergétiques durables.

Lors de son discours, Bardach a réaffirmé l’importance de la coopération transfrontalière et des solutions énergétiques durables. «Notre position géostratégique nous place au carrefour des échanges énergétiques essentiels. En synchronisant nos efforts, nous pouvons surmonter les défis actuels et façonner un avenir énergétique durable pour la Méditerranée et au-delà», a-t-il estimé.

Par Nisrine Zaoui
Le 14/06/2024 à 09h46