Le Groupe Addoha a remboursé 2,7 milliards DH de dettes en 2015

Anas Sefrioui, PDG du groupe Addoha.
Anas Sefrioui, PDG du groupe Addoha. . Brahim Taougar Le360

Le Groupe Addoha vient de publier ses réalisations relatives au Plan génération cash (PGC) au titre de l’exercice 2015. Il y ressort une accélération du processus de désendettement du groupe. Le gearing tombe ainsi à 62% à fin décembre 2015.

Le 14/01/2016 à 18h30

Fidèle à son engagement d’informer continuellement le public sur l’évolution de son Plan génération cash (PGC), le Groupe Addoha vient de publier ses réalisations au titre de l‘exercice 2015.

Il y ressort clairement que le groupe est sur la bonne voie en ce qui concerne l’un des volets fondamentaux de ce plan: le désendettement. Ainsi, dans le cadre du PGC, le désendettement net s’est établi à 1810 MDH pour un objectif de départ de 1200 MDH, soit un taux de réalisation de 151%.

Ce désendettement net a permis de ramener le niveau de la dette à 7,5 milliards de dirhams, contre 9,3 milliards de dirhams à la même période l’année dernière, soit une baisse de 19%, et ce malgré une distribution d’un dividende d’un montant global de 645 MDH.

A cela s’ajoute le remboursement de près de 900 MDH de dette financière de la société GFM (une participation non intégrée mais mise en équivalence) co-détenue avec le Groupe Fadesa. Du coup, le montant global des remboursements au titre de l’année 2015 s’élève à 2,7 milliards de dirhams. Conséquence de cette réduction du volume d’endettement du groupe, le gearing a baissé de 18 points chutant de 80% à 62% entre décembre 2014 et décembre 2015.

En matière de production de nouvelles unités, le groupe a finalisé la réalisation de 11805 unités pour un objectif de 12000 unités. Ces productions ont porté sur des projets dont le taux de commercialisation dépasse 70%.

Du coup, le groupe a maintenu sa politique de réduction des investissements avec seulement 4016 MDH investis contre un programme de 4120 MDH, soit un taux de réalisation de 97%. Sur ce montant, le groupe a acquis du foncier sur l’axe Casablanca-Rabat pour un montant de 170 MDH.

Du côté des préventes, celles-ci ont porté sur un total de 15978 unités contre un objectif de 16300 unités, soit un taux de réalisation de 98%. Sur ce volume, le destockage de produits finis a porté sur 6182 unités, soit une progression de 27% par rapport à l’année précédente, pour un objectif initial de 6000 unités, soit un taux de réalisation de 103%.

In fine, ces ventes ont permis au groupe d’améliorer légèrement son cash collecté de 1% à 10,03 milliards de dirhams.

Par Moussa Diop
Le 14/01/2016 à 18h30