La hausse du prix des matières premières inquiète les boulangers et les pâtissiers

Houcine Azaz est le président de la Fédération marocaine des propriétaires de boulangeries et de pâtisseries. . Said Bouchrit / Le360 (capture image vidéo)

Le 01/06/2022 à 14h55

VidéoLes boulangers-pâtissiers sont actuellement confrontés à la hausse du prix de la farine, du beurre, de l’huile... Ce qu'en dit le président de la Fédération marocaine des propriétaires de boulangeries et de pâtisseries, Houcine Azaz.

Le prix des matières premières utilisées dans les préparations en boulangerie et en pâtisserie a augmenté au cours des derniers mois. Contacté par Le360, le président de la Fédération marocaine des propriétaires de boulangeries et de pâtisseries, Houcine Azaz, a expliqué que cette hausse des coûts de production fragilisait l'ensemble des opérateurs.

Tout est plus cher, à commencer par le blé, le beurre, ou encore le chocolat et les amandes. Le prix des emballages a lui aussi augmenté. Afin d’amortir la hausse du prix de ces matières, certains boulangers-pâtissiers n'ont eu d’autres choix que d’augmenter le prix de leurs produits, des hausses allant de 0,2 à 0,5 dirham.

Le prix du pain subventionné n’a toutefois pas augmenté, contrairement à celui des autres produits à base de blé dur, explique Houcine Azaz, qui rappelle que la subvention allouée au blé tendre s'est élevée à près de 3 milliards de dirhams depuis le début de l'année 2022.

D’après lui, les coûts de production s’est beaucoup élevé, mais cela n'affecte pas la qualité des produits préparés par les boulangers-pâtissiers. 

Par Amine Lamkhaida et Said Bouchrit
Le 01/06/2022 à 14h55