Joint-venture avec Africa Bright: les précisions de Perenity Software

DR

Suite à l’article publié par Le360 hier, lundi 17 octobre 2022, sous le titre «Progiciels financiers: le Marocain Perenity Software envisage une joint-venture dédiée aux marchés de la CEMAC et de l’UEMOA», le management de la société Perenity Software a bien voulu apporter quelques précisions à ce sujet.

Le 18/10/2022 à 16h49

Dans une déclaration pour Le360, Omar Ouaaline, président de Perenity Software, souligne qu’il n’existe à ce jour «aucune joint-venture entre son entreprise et le groupe Africa Bright».

En revanche, ajoute la même source, le groupe Africa Bright est client de la société Perenity Software, à travers l’exploitation du système MANAR™ pour le traitement des activités de ses filiales SGI (Société de gestion et d’intermédiations) et SGO (Société de gestion des OPCVM).

«Aucune autre relation spécifique ne lie ces deux entités», insiste Omar Ouaaline.

La société Perenity Software est opérationnelle sur les marchés de la zone UEMOA et CEMAC depuis plus de 10 ans et cherche toujours les moyens de développer son activité sur ces marchés, a-t-il ajouté.

L’on apprend aussi que rien qu’en 2022, Perenity Software a signé plusieurs contrats d’acquisition du système MANAR™ pour des SGI et des SGO dans les deux zones.

Membre de la communauté Casa Finance City (CFC), la société Perenity Software œuvre dans le sens du développement de son activité dans ces deux zones, mais aussi dans d’autres pays.

Dans ce cadre, Omar Ouaaline affirme avoir signé, il y a à peine deux mois, un contrat cadre avec Qontigo, spécialiste mondial du risk management, pour intégrer ses services dans la suite MANAR™.

Par ailleurs, le management de Perenity Software n’a pas souhaité se prononcer sur le sort de l’étude visant à examiner l’opportunité de créer une joint-venture avec le groupe Africa Bright, dédiée aux zones UEMOA et CEMAC.

Par Ayoub Khattabi
Le 18/10/2022 à 16h49