Intelaka, le programme le plus connu chez les jeunes

Le Comité de pilotage du Fonds d'appui au financement de l'entrepreneuriat (FAFE), support de financement du programme Intelaka, tient une réunion sous la présidence de la ministre de l'Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, le 20 mai 2022 à Rabat. . MAP

Revue de presseKiosque360. Un sondage réalisé par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) sur sa plateforme Ouchariko.ma révèle qu’Intelaka est de loin le programme le plus connu chez les jeunes. Cet article est une revue de presse tirée du quotidien Aujourd’hui Le Maroc.

Le 21/08/2022 à 20h08

Quel est le programme public le plus connu auprès des jeunes? C’est à cette question qu’a tenté de répondre le Conseil économique, social et environnemental (CESE) à travers un sondage qu’il a réalisé sur sa plateforme Ouchariko.ma. Et le programme le plus connu chez les jeunes est Intelaka, qui recueille 71,52% de notoriété auprès des jeunes sondés, rapporte le quotidien Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du lundi 22 août.

Intelaka arrive très loin devant les autres programmes qui pâtissent d’un manque de communication, estiment les jeunes marocains interrogés dans ce sondage. «L’effort de communication devrait accompagner la mise en place des programmes destinés aux jeunes», indiquent nos confrères francophones.

Loin derrière Intelaka, on retrouve la phase III de l’INDH, qui occupe la deuxième place de ce classement en recueillant 43,28% des faveurs des sondés. Viennent ensuite les programmes d’insertion des jeunes sur le marché du travail regroupant les programmes IDMAJ, TAHFIZ et TAEHIL, qui demeurent tout de même peu connus, puisqu'ils ne recueillent qu’entre 15,97% et 25,69%.

Idem pour d’autres programmes tels que Awrach et Forsa qui recueillent un score aux alentours de 20%. Le CESE indique que 75% des personnes interrogées dans ce sondage sont âgées de 20 à 39 ans, précise le journal.

A noter que dans le cadre de l’élaboration de son avis, suite à la demande de la Chambre des Conseillers, sur les programmes publics destinés aux jeunes durant la période 2016-2021, le CESE a sollicité, du 29 juin au 22 juillet 2022, la contribution des citoyen(ne)s à travers sa plateforme "ouchariko. ma".

Par Fayçal Ismaili
Le 21/08/2022 à 20h08