Intégration locale, décarbonation: les enjeux du secteur de l’automobile

Une unité de montage automobile. . DR

Revue de presseKiosque360. Capitaliser sur ses atouts pour appréhender les enjeux mondiaux du secteur, c’est l’objectif du ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, dévoilé lors d’une réunion de travail avec l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (AMICA). Les détails.

Le 09/11/2021 à 19h53

«Nous allons capitaliser sur tous ces acquis, sur les compétences de nos jeunes, des femmes et des hommes qui travaillent dans le secteur, ainsi que sur la confiance des plus grands leaders dont jouit notre pays pour faire du Maroc le hub le plus compétitif au monde»a déclaré Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du Commerce, lors d’une réunion de travail avec l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (AMICA), rapporte Aujourd’hui le Maroc dans son édition de ce 10 novembre.

Pour arriver à développer encore plus ce secteur, le ministre compte ainsi démultiplier les créations d’emploi au profit des jeunes. Pour cela, son département «travaillera main dans la main avec les constructeurs et les équipementiers sur trois axes importants: l’intégration locale en profondeur, la décarbonation de la production et l’intégration du capital marocain dans cette industrie de pointe». Le premier axe, soit l’intégration locale en profondeur, permettra ainsi de localiser de nouvelles commodités dans le secteur automobile. Le deuxième, la décarbonation de la production, permettra de sécuriser les exportations du secteur et de renforcer sa compétitivité, ajoute le journal.

Lors de son allocution, le ministre a notamment tenu à rappeler que le secteur de l’automobile avait réussi, dans le cadre du Plan d’accélération industrielle (PAI), à maintenir sa position, réalisant un chiffre d’affaires de 72,18 milliards de dirhams en 2020, et ce malgré la pandémie de Covid-19. Entre 2014 et septembre 2021, plus de 180.761 emplois ont également été créés et une capacité annuelle de production installée de 700.000 véhicules a été atteinte. Deux chiffres dépassant largement les objectifs initiaux du PAI, à savoir 90.000 emplois créés et une production annuelle de 600.000 véhicules.

Par Fayçal Ismaili
Le 09/11/2021 à 19h53